Orphée, mélodie à la mélancolie... [En cours...]



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Orphée, mélodie à la mélancolie... [En cours...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
InvitéInvitéavatarprofil +
MessageSujet: Orphée, mélodie à la mélancolie... [En cours...] Lun 7 Fév - 13:16


Si tu veux rentrer à l'Ambroise,
va falloir me dire qui tu es...


Identité

  • Nom : Aucun
  • Prénom : Orphée
  • Âge : Plus âgé que je n’y parais…
  • Origine (s) : Les Enfers tu connais ?
  • Orientation sexuelle : Hétérosexuel
  • Métier : Maitre
  • Fonction : Maître

  • Pouvoir : La mélopée du malheur. Orphée joue de la lyre et remonte les plus grandes peurs dans le cœur des personnes, et leur montre leurs péchés. Autrement il peut leur faire l’inverse pour leur faire croire en un monde magnifique dans lequel ils seraient traités comme des Dieux.


Ecoute ma mélodie,
et endors toi dans mes bras…


Physique

[list][*] De cours cheveux blonds cascadaient le long d’un visage fin et lisse. De grands yeux emplis de mélancolie aux reflets bleutés des marais les plus profonds semblait parfois être animés d’une vie propre.
Des lèvres douces et rosés, pincées, sans jamais qu’un sourire ne se dessine sur elles complétaient un visage amorphe et sans émotions. Seul le noble tatouage tout à côté de son œil droit laissait transparaître sa classe et sa fonction.
Orphée n’était plus que l’ombre de lui-même, une enveloppe vide de tous sentiments…
D’un frêle corps émanait un charisme ne laissant personne indifférent, mais ce corps aussi malade qu’il semblait l’être, l’était-il vraiment ? Ou tout cela n’était finalement qu’une brume aussi fine qu’un miroir déformant ? Lui seul savait ce que recelait son corps…[list]

Ecoute le chant de la lyre,
et sur moi tu sauras…


Psychologie

  • Orphée n’est-il point encore assez connu à Ambroise ?
    Ce recueil de musiques sombres et mélancoliques, au regard fou et malicieux.
    Un être manipulateur, n’aimant personne d’autre que lui-même, si bien sûr un jour il venait à s’aimer…
    Il est instable, à la fois colérique et violent, il devient doux comme un agneau lorsque sa douce Clef qu’est Lénore est auprès de lui.
    De loup sanguinaire à l’agneau tremblant il n’y a qu’un pas, et ce pas a été franchi par cet homme, cet animal fougueux et peureux à la fois.
    La traitrise qu’il à connu par le passé lui a laissé de fortes marques dans son corps, son désir de tuer grandit toujours un peu plus à chaque fois qu’il entend ce nom, celui de D…
    Non, il ne le peut pas, la moindre réaction, le moindre mot envers cet être immonde le rend fou.
    Orphée, l’ange déchu des Enfers, deviendrai t-il aussi fou que le sage lui-même ? Lui-même l’ignore.
    Seule sa clef et son monde lui conviennent, son monde ? Celui qu’il pense avoir perdu, celui qu’il désire reconquérir… Et il sait qu’il y arrivera…
    La fourberie et la mélancolie sont elles sœurs dans un être transcendant comme lui ? Où puise-t-il encore la force de rester debout ? En elle…
    Par moment méchant, jamais envers les Clefs et surtout envers certaines.
    Malgré cela, il n’en reste pas moins un Maitre déchu, désirant vengeance et réparations auprès de l’usurpateur de son trône…


Tu entends le chant des oiseaux ?
Cela fait bien longtemps pour moi…


Histoire

  • Les Enfers, un lieu maudit craint par les humains autant que par les Dieux eux-mêmes.
    Ce lieu n’était autre que le tombeau d’Eurydice, la belle qui faisait battre le cœur d’Orphée.

    Lorsqu’elle mourra, il descendit aux Enfers pour aller la retrouver, charmant tour à tour Cerbère et Lucifer –qui portait encore le nom d’Hadès-, il remonta le chemin des Enfers vers l’extérieur avec sa promise.
    Mais hélas ! Hadès dans sa grande bonté ajouta une note :


    « Tu devras remonter des Enfer sans jamais te retourner ! Si tu ose le faire, tu l’as perdra à jamais ! »

    Mais le destin en décida autrement, alors qu’ils arrivaient à la sortie des Enfers, Orphée tourna la tête vers Eurydice pour lui annoncer la nouvelle.
    Son corps se transforma en pierre et elle disparue de ses yeux à ce moment.
    Orphée remonta sur Terre et fini sa vie dans la plus morose des manières…

    Les années passèrent, l’âme d’Orphée descendit en Enfer, se retrouvant face à Hadès, il fit un pacte avec lui, il lui offrirait ses services s’il lui laissait la vie sauve et qu’il puisse enfin retrouver Eurydice.
    Le maître des Enfers hésita un instant, pourquoi laisser la vie à un humain ?
    Orphée répondit sans paroles, laissant la mélopée de sa Lyre monter aux oreilles du maître.
    Et l’accord fut passé…

    Laissant la Terre derrière lui, Orphée s’installa aux Enfers, il y rencontra multiples personnes.
    Des voyageurs parfois, des âmes le plus souvent et des clefs… Une clef en particulier, Lénore, cette clef abandonnée, maltraitée par le Maître…

    Ils devinrent rapidement amis -si bien sûr le terme « ami » existait encore aux Enfers-, Eurydice se plaisait à les regarder discuter, leur rappelant parfois qu’elle aussi vivait ici, et un triangle paradoxal se construisit entre eux…

    Le temps passa inexorablement, Hadès changea son nom et devint Lucifer… Mais une chose étrange ce passa un soir, le Maître mourra dans son lit, laissant les juges seuls maîtres des lieux.
    Une guerre fratricide s’engagea entre eux, aucun ne réussissant à prendre le pas sur les deux autres…
    Rhadamanthe, Eaque et Minos se tournèrent vers celui qui jouait de sa lyre, cet humain, cet être qui était descendu de lui-même aux Enfers, Orphée. Le son de son instrument monta en eux comme un torrent de paix au cœur de leur monde.
    Le regardant, écoutant sa mélopée si mélancolique, ils prirent une décision qui changea à jamais la vie aux Enfers.
    Orphée deviendrait le Maître des Enfers, et ce malgré les réticences de tous les habitants le considérant trop « gentil ».

    Et le royaume changea petit à petit, il devint plus calme, moins horrible, à tel point que les humains ne prenaient plus peur d’y rentrer…
    Bien haut perché dans le château du Maître, Orphée comblait les peurs et les cris de tristesses du son calme et morose de sa Lyre.
    Les lacs de laves en fusions se durcirent lentement, laissant place à de douces prairies vides de toute verdure, mais si calme et si belles, telles des no man’s land de roches à perte de vue.
    Le Cocyte, l’enfer des glaces, devint un immense lac aux reflets lugubres d’une pâleur immonde, mais les habitants aimaient s’y baigner malgré le froid qu’il y régnait en maître.
    Les vents soufflants sur le Styx devinrent plus calmes et se fondèrent en une brise légère, emportant par moment quelques douces fragrances d’Elision.
    Oui, Orphée avait bel et bien changé le visage des Enfers, d’un monde dangereux et cruel, il en avait fait un royaume calme où seule la morosité semblait le traverser.
    Même cerbère, le chien des enfers devint un animal tendre et affectueux, ne désirant plus que caresses et nourriture autre que les corps des êtres maudits.
    Parfois quelques plaintes montaient des tréfonds du Royaume, mais dans sa grande mansuétude Orphée jouait une complainte satirique, accompagnant les pleurs et les cris dans une douce et lente agonie.
    Cela restait les Enfers, et par divers endroits, certes bien cachés, les plus tristes âmes continuaient à souffrir pour l’éternité…
    Un monde de calme et de volupté cachait en son sein les victimes des bourreaux des Enfers…

    Malheureusement, toute chose a une fin, et cette fin porta un nom, ou une lettre… D…

    Orphée fut déchu par son propre bras droit, voyant en lui une aubaine de prendre place rapidement, il prit sa place prétextant qu’il n’était pas digne de succéder à Lucifer…

    Et Orphée fut banni de son propre royaume, il était devenu un roi en exil…
    Seule Lénore le suivit dans ses errances.
    Eurydice quand à elle finie par mourir d’épuisement à force de pousser des appels sans réponses à son aimé…
    Orphée évolua en un être froid et lugubre, immonde et pervers… Un Maître des Enfers venait de naître en lui…
    Et la joie et le plaisir disparurent laissant place à la mélancolie et à la tristesse…

    La vengeance prit une part sans égale en lui, désirant plus que tout se venger de D, il devait avant tout réunir des clefs, et ce, quel qu’en était les moyens…




Regarde au-delà des apparences,
Et vois ce que la vie a fait de moi…


Hors RP

  • Vrai nom ou pseudo : BOUHAHAHAHA 2ème du nom…
  • Age : hum… 25-59*84+(Racine carré de 6589/2289.4)…
  • Auteur de l'avatar (dis quel est l'artiste de ton avatar) : je sais plus, Reise je crois ! =)
  • Comment tu as découvert ce forum ? Boarf ! Tu me le demande encore ?
  • Et tu en penses quoi dis ? GIRL’S POWER !!!!!!!!!!!!!!
  • Un commentaire ? Ouaip !
  • Code : [Validé par Annie ♥]



Dernière édition par Orphée le Mar 8 Fév - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Annie Duboiseavatarprofil +
MessageSujet: Re: Orphée, mélodie à la mélancolie... [En cours...] Mar 8 Fév - 9:46

Bonjour Orphée ^^.

J’ai lu ta fiche avec beaucoup d’attention aujourd’hui (enfin) \ô/. Et je vais pouvoir la corriger comme il se doit car j’aime beaucoup ta fiche. Tu as bien interprété le personnage d’Orphée ou de Lucifer (de son ancien nom 8D). Je l’imaginais réellement comme ça ^^. Tu t’es aussi approprié le personnage et ça j’aime beaucoup ^^. Cependant il y a quelques petites erreurs dans ton histoire.


Bon, j’ai bien lu ton histoire et j’ai pût constater que tu parlais des enfers avant le règne de D. Je pense que tu devrais contacter D par MP pour voir ce qu’il en pense ^^. Mais pour moi, je pense que c’est une bonne histoire. Cependant j’aimerai bien que tu développes les enfers avant le règne de Mister D, cela aiderait mieux à la compréhension je pense ^^. Si tu veux de l’inspiration tu peux lire la description dans l’encyclopédie, des enfers ^^.

Après cette petite correction, je serais heureuse de te valider ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvitéavatarprofil +
MessageSujet: Re: Orphée, mélodie à la mélancolie... [En cours...] Mar 8 Fév - 12:35

Modifications faites ! king
Revenir en haut Aller en bas
Annie Duboiseavatarprofil +
MessageSujet: Re: Orphée, mélodie à la mélancolie... [En cours...] Mar 8 Fév - 12:57

Bon, puisque tous les menus détailles se sont réglés sur la CB et puis qu'il n'y a rien d'autre à ajouter ^^, je peux enfin te valider

Tu peux maintenant faire ton journal intime, ta demande de relation et aller poster dans le QG des maitres \ô/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsoriséprofil +
MessageSujet: Re: Orphée, mélodie à la mélancolie... [En cours...]

Revenir en haut Aller en bas

Orphée, mélodie à la mélancolie... [En cours...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les portes s'ouvrent :: Viens te présenter aux autres :: Fiches perdues dans le vent-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit