Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nancy Sans Nomavatarprofil +
MessageSujet: Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela Jeu 24 Mai - 16:04

Nancy ne se souvenait pas vraiment de comment elle était arrivée là. Elle s'était réveillée dans les branches d'un arbre géant, confortablement installée sur un tapis de feuilles et de fleurs.
En écartant les branches, elle trouva au ciel une couleur étrange mais ne s'en formula pas et descendit. Du haut de son arbre, elle avait l'impression que celui-ci était gigantesque mais en arrivant en bas, elle se rendit compte qu'il n'était pas plus grand qu'une armoire. En s'éloignant de l'arbre, elle compris qu'elle se trouvait entre deux monde : celui où se dressait une forêt d'arbres géants et celui d’Ambroise, plus précisément sa chambre.
Elle s'amusa alors à courir autour de l'arbre posant les pieds alternativement dans là mousse puis sur le parquet vernis. Elle fut forcée d'arrêter lorsqu'une travailleuse entra dans sa chambre en lui hurlant dessus des choses étranges comme :

"comment fais-tu pour ramener toujours autant de terre ici ?! Tu en as même mis en haut de l'armoire ! Viens avec moi, tu dois te laver ! Tu es assez grande pour savoir les choses comme ça !"

La femme lui saisit le bras, Nancy la regarda avec un regard noir, elle n'aimait pas ça du tout mais elle savait que cette femme était employée par Miss L pour s'occuper d'elle alors elle ne dit rien. Elle la tira de force jusqu'aux bains et la confia à d'autres femmes qui entreprirent de la frotter à renfort de brosses et de savons. Pendant tout le processus, Nancy se laissa faire sans un mot, ces femmes n'avaient rien de bien exceptionnel mais elle appréciait l'eau chaude et les bulles de savons.

Lorsqu'elles eurent fini, les femmes la laissèrent dans le bain. Le bain, aurait put être appelé une piscine de par son étendue mais il était fait de façon à toujours pouvoir avoir pied. Nancy pouvait tout de même nager et en profita pour faire le tour du bassin qui était vide à ce moment là. Après un premier tour, elle sentit l'eau se refroidir peu à peu. Nancy plongea pour froler le fond mais ne parvient pas à l'atteindre, lorsqu'elle sortie la tête de l'eau, elle se trouvait dans un petit lac entouré par des roches noires. Prenant conscience de sa nudité, elle chercha la silhouette floue de la salle de bain. Après un certain temps de recherche, elle parvient à rejoindre le bain.

Elle en sortit fatiguée et s’habilla rapidement d'une robe large avant de retourner errer dans les couloirs.

La faim finit par la prendre et, ne sachant pas vraiment où elle se trouvait, elle continua à marcher en pensant à de la nourriture. Au bout du couloir, elle entra dans une pièce remplie de fauteuils à l'airs confortables. Et dans un coin, une assiette remplie de petits fruits et une corbeille de pain.
Attrapant les deux objets et choisissant un large coussin, elle s'allongea dedans et commença à manger.

Nancy ne remarqua pas les personnes qui se trouvaient dans la pièce à ce moment là, elle ne vit donc pas leur regards surpris lorsqu'elle commença à manger des aliments invisibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cécil Lichtavatarprofil +
MessageSujet: Re: Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela Ven 25 Mai - 15:22

Cécil aimait bien cette maison : c'était calme, reposant et on s'y sentait profondément à l'aise.
Il ne connaissait pas encore tous les secrets de cet endroit et à vrais dire, il ne s'en préoccupait pas beaucoup, la chose la plus importante étant de se reposer le corps et l'esprit, de profiter des choses qui lui étaient offertes et de gouter à tous les plaisirs. C'est ce qu'il avait toujours voulut faire de sa vie au final : essayer toutes les bonnes choses en écartant les mauvaise d'un revers de la main, expérimenter l'inconnu et faire des rencontres. Des tas de gens intéressants semblaient vivre ici : il avait entendu parler des Clefs, ce qui l'avait amusé au premier abord. Des clefs qui font des passes, quel jeu de mot inattendu.
On lui avait aussi dit qu'il existait pleins d'autres mondes et qu'il pourrait y voyager en demandant aux Clefs, qui lui demanderaient quelque chose en retour. Mais l'hermaphrodite n'avait pas d'argent sur lui de toute manière, alors en attendant de trouver une solution, il profitait simplement de la salle commune ; il y avait beaucoup de gens ici, tous souriaient, étaient heureux. L'ambiance avait quelque chose d'idéale en somme.
Cécil déambulait dans la salle commune en trainant des pieds, pensif. Depuis son arrivée, il avait pris le temps de s'assoir pour lire les dépliants qu'il avait gardé dans sa poche arrière : l'un d'eux parlait du roi-héros dont il avait prétendument volé le pouvoir.
Ce héros pouvait brandir des rayons de lumière afin de les rendre aussi solide que l'acier afin de transpercer ses ennemis. Il semblerait que ce soit un pouvoir que seul les hommes capable de soulever l'épée magique peuvent posséder. Cécil avait bel et bien soulevé l'épée magique, mais la lumière qu'il pouvait modeler devenait au maximum aussi dure que du bois. Mais si c'était un pouvoir réservé aux hommes, il se pouvait que sa part de féminité fasse obstacle à son pouvoir, c'était sa petite conclusion.
Finalement, las de trop réfléchir, il se laissa aller dans un fauteuil bien confortable, devant une petite table désespérément vide, comme il aurait aimé manger un morceau : la nourriture avait l'air si délicieuse.
Soudain, quelqu'un vint s'assoir à côté de lui. Une fille d’apparence bien jeune, elle était plutôt mignonne, le côté mâle de Cécil le fit sourire tandis que son côté femme adoucis son regard tandis qu'il observait l'inconnue avec curiosité. Elle ne semblait même pas faire attention aux gens autour d'elle tandis qu'elle se mettait subitement à manger.
Manger des aliments qui n'étaient manifestement pas la. Quel comportement étrange, venait-elle du wonderland ? Cette pensée amusa l'hermaphrodite tandis qu'il prit la parole sur un ton décontracté.


-"Bonjour ... Dis moi, qu'est ce que tu manges au juste ?"

Souriant toujours, il se dit que lui aussi aimerait bien pouvoir manger de la nourriture qui n'existe pas ; il n'aurait ainsi plus jamais faim.

-"Je m'appelle Cécil, je suis arrivé ici ce matin. Et toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nancy Sans Nomavatarprofil +
MessageSujet: Re: Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela Ven 25 Mai - 16:09

Nancy mangeait, le regard concentré sur la couleur de son fauteuil, il était bleu pâle et cela lui rappelait les couleurs pastels d'Heaven, son esprit s'évada vers ces lieux. Dans ses escapades, elle y était plusieurs fois retournée, guidée par ses souvenirs. Elle ne se sentait pas vraiment nostalgique mais elle aimait les couleurs claires et les odeurs douces qui régnaient là-bas.

Ayant fini de manger son pain, elle s'allongea sur le dos et s'amusa à lancer les fruits pour les attraper avec sa bouche, elle n'était pas vraiment douée. Après plusieurs échecs, elle se mit en position assise pour manger plus confortablement. Sans faire attention, elle écrasa sur le cousin une des mûres qui étaient tombées à côté lors de son jeux. Nancy ramassa les fruits tombés et remarque la tache qu'elle cacha avec son propre corps : en s'asseyant dessus.

C'est à ce moment là qu'une personne lui adressa la parole :


-"Bonjour ... Dis moi, qu'est ce que tu manges au juste ?"

La dite "personne" l'intriqua instantanément. Nancy ne la trouvait pas spécialement belle mais lui trouva un charme certain. La personne dégageait mélange étrange de sensation. La fillette sentait son regard doux et amusé comme si les deux impressions étaient en quelque sorte opposées.
avant de répondre, Nancy pris la peine de détailler de la tête au pied cet étrange personnage.
Elle remarqua sa longue chevelure blonde et sa taille fine, elle apprécia l'air doux qui émanait parfois de son visage. Elle le trouva étrangement musclé et trouva déplacé la dureté d'une partie de ses traits.
Après son petit examen, elle se souvint de la question et se décida enfin à répondre :


-Des fruits ! Tu en veux ?

La personne l'avait tutoyé, elle la tutoierai aussi! Elle n'avait pas l'air d'avoir un quelconque lien avec Miss L alors Nancy en conclu qu'elle ne se ferait pas reprendre pour cela.
En parlant, elle tendit l'assiette à moitié vidée de ses fruits.


-"Je m'appelle Cécil, je suis arrivé ici ce matin. Et toi ?"

-Je ne sais plus trop, depuis beaucoup plus longtemps que toi en tout cas !

Depuis son arrivée, la fillette n'avait pas fait de compte des jours, cela l'ennuyait et d'ailleurs, elle n'en avait jamais fait à Heaven ! De plus, comme elle voyageait sans cesse à travers la mondes, elle ne suivait pas vraiment de saison particulières. Et elle cherchait à éviter les pays froid dans ses voyages.

Laissant l'assiette sur la table, elle en grignota quelques-unes. Son estomac n'était pas encore assez rempli à son gout et partager n'allait pas l'aider. Elle réfléchit à cela et une odeur de rôti lui chatouilla les narines.
Elle se leva tout à coup et dit à l'inconnu :


-J'ai envie de manger du poulet ! Viens, je sens qu'il y en a pas loin !

Et sans vraiment prendre garde à si Cécil la suivait ou pas, elle sortit de la pièce en gambadant laissant une trace de fruit poisseuse sur la poignée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cécil Lichtavatarprofil +
MessageSujet: Re: Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela Sam 26 Mai - 15:44

Cécil observait la jeune fille avec curiosité, en souriant de rencontrer quelqu'un d'aussi singulier. Elle lançait de la nourriture imaginaire et tentait de la rattraper avec sa bouche, mais comment faisait elle pour avoir l'air aussi convaincue de manger quelque chose alors qu'il n'y avait manifestement rien dans ces plats ?
Apparemment intriguée, l'inconnue dévisagea l'hermaphrodite ; ce derniers voyait bien dans les yeux de la fille toute l'incompréhension caractéristique des personnes qui le voyaient pour la première fois. Cela restait un plaisir incomparable de lire cette petite étincelle dans les yeux de ses nouveaux interlocuteurs, il avait appris à y prendre gout avec le temps, cela fit grandir d'avantage son sourire.
L'inconnue prétendit alors manger des fruits : elle tendit un plat vide en direction de Cécil qui le pris dans sa main sans comprendre ; observant le récipient d'un air curieux.
Il avait beau le fixer de toute ses forces, il ne voyait aucune trace de nourriture ; mais comment faisait-elle ? Elle lui rendit alors le plat avec un grand sourire, haussant brièvement ses sourcils blond.


-"Désolé mais ... Je ne peux pas manger ça !"

Il continua d'écouter attentivement tandis que l'inconnue lui disait qu'elle ne se souvenait plus vraiment depuis combien de temps elle était la, mais cela faisait très longtemps apparemment ; il se demandait d’où elle pouvait bien venir
Soudain, elle se redressa comme si elle avait sentit une odeur étrange. Ce qui était presque le cas vu qu'elle s'exclama soudain vouloir manger du poulet, jurant savoir ou elle pouvait bien en trouver. La curiosité de Cécil en fut d'autant plus piquée. Il ne refusa pas l'invitation, même sachant que ce serait sans doute encore de la nourriture "invisible".


-"Je te suis ..."

L'inconnue se déplaçait vraiment vite. Elle disparu derrière une porte, laissant à peine le temps à l'hermaphrodite de se lever de son fauteuil.
Il se redressa alors et courut à sa suite : curieux de constater que la poignée était poisseuse. Il porta sa main à son nez et sentit une odeur de mûr, qui avait bien pu toucher la poignée avec ses mains sales et poisseuses ?
Il s'essuya rapidement les mains sur son pantalon et continua à poursuivre la jeune fille en marchant à vive allure ; cette intrigante personne avait piqué sa curiosité. Et dés lors que l'on piquait sa curiosité, Cécil n'avait de cesse que de chercher à percer le mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nancy Sans Nomavatarprofil +
MessageSujet: Re: Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela Mar 29 Mai - 10:00

Nancy suivait l'odeur, elle avait toujours des difficultés à retrouver des objets particuliers qu'elle n'avait jamais vu. Elle savait qu'il fallait qu'elle se dépêche car le temps d'arriver jusqu’au plat, il risquait d'être mangé.
L'odeur attisa sa faim et son estomac émit de sourds gargouillements. Ennuyée par le bruit; elle rentra la ventre et posa ses mains dessus de façon à atténuer les grondements.
Elle ralentit l'allure pour se concentrer sur l'odeur et ses déplacements. Tout en se concentrant, elle restait très attentive à son environnement, cherchant la première apparition du flou habituel indiquant qu'elle se trouvait entre deux mondes.
Elle aperçu ainsi Cécil qui la suivait. Elle lui sourit gentiment et se tourna vers sa direction, toujours attentive aux possibles changements.
Malgré sa concentration, les minutes passèrent et elle se surprit à repenser à son dernier "passager", elle l'avait perdu car il s'était arrêté pour observer quelque chose et qu'elle avait continué à avancer sans prendre garde. Il lui avait fallut plusieurs heures pour revenir sur ses pas et le trouver car il s'était déplacé entre temps.
Elle se demanda si elle devait le considérer comme un voyageur, il était nouveau, peut-être était-ce un travailleur qui ignorait les usages de la maison. Elle l'observa, il avait l'air plus intrigué par elle que par ce qu'il se passait autour.


*Bah ! Je l'emmène juste manger du poulet !*

"Ne t'éloigne pas trop de moi d'accord ? Ce serait bête que tu te perdes"

Elle lui sourit de nouveau et se replongea dans l'observation du couloir. Elle se rendit tout à coup compte que le bois sombre des murs avait été remplacé par des la pierre grise et rêche. Le couloir s'était légèrement resserré et l'odeur de poulet semblait s'être démultipliée !
Ils devaient être dans un château et elle ignorait lequel. Il n'avait rien à voir en tout cas avec Heaven.
L'odeur était beaucoup plus facile à suivre maintenant et celle-ci s'était mélangée à d’autres odeurs de cuisine. Nancy continua à avancer jusqu'à une ouverture qui menait à une cuisine.
La salle était énorme et grouillante de monde, partout on pouvait voir des plats en train d'être préparés et des gens les transportant vers une autre ouverture de l'autre côté de la salle.


"Je ne suis encore jamais allée ici !"

Nancy était toute excitée par sa découverte. Elle observa encore un peu la pièce et aperçu une table avec son futur butin.

"J'ai trouvé le poulet ! Les gens ne peuvent encore très bien nous voir alors si on se dépêche, on pourra en prendre un et s'en aller sans qu'ils n'en aient conscience"

Nancy rit à l'idée de voir la tête de ces étrangers voir un poulet volant disparaitre dans les airs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cécil Lichtavatarprofil +
MessageSujet: Re: Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela Mar 29 Mai - 11:47

Cécil suivait l'inconnue à travers les couloirs, se demandant à chaque instant ce qu'elle allait faire. Son comportement avait quelque chose de chaotique, comme si elle agissait pas instinct. Il se demandait bien quel genre de personne elle pouvait être.
De la ou il était, il entendit soudain des gargouillements provenant de l'estomac de l'étrange jeune-fille : il rit en se demandant comment on pouvait avoir encore faim après s'être envoyé tout un plat de fruits imaginaires. Il mis une main devant sa bouche pour ne pas rire trop fort et releva ensuite la tête, plié qu'il était par son fou-rire.
Il lui semblait que le décor autour de lui agissait bizarrement ; encore plus bizarrement que d'habitude en tout cas. Qu'est ce que signifiait tout ceci ?
Soudain, l'inconnue prit la parole : elle lui disait de ne pas trop s'éloigner d'elle, qu'il pourrait se perdre. La bonne blague, bien-sur qu'il se perdrait, il ne connaissait même pas les couloir de l'Ambroise.
C'est alors qu'une odeur de poulet rôti vint chatouiller les narines de Cécil, faisant gargouiller son estomac avec bruit. Il mis alors les mains sur son ventre et rougit, fixant la jeune fille d'un air de dire : hey, c'est de ta faute.
Puis le décor changea totalement tandis qu'il la suivait, les couloirs n'était strictement plus les mêmes, quel était cet étrange sortilège ?
Ils arrivèrent finalement à une grande salle à manger tandis que l'odeur de poulet se faisait plus forte, de nombreuses personnes étaient attablées ici ; mais elles ne semblaient pas les voir. Cécil se demandait de plus en plus intensément quelle était l'étrange petite fille qu'il avait suivit jusque là. Était-ce un farfadet ? Une fée ? Un elfe ?
Il observait l'étrange créature s'enthousiasmer d'avoir trouvé son futur larcin, elle déclara même que les gens attablés ici ne pourrait pas les voir pour le moment.
Tout ceci était complétement dingue.
L'hermaphrodite prit une grande inspiration et souffla, n'osant pas rentrer dans la salle à manger : il préférait encore ne pas trop s’attirer d'ennuis.
Il fit signe à la créature :



-"D'accord, mais dépêche toi, je n'ai pas envie d'avoir des problèmes à cause de ça !"


Il était plutôt nerveux. Son côté homme lui commandait de profiter de son "invisibilité" pour voler toute la nourriture possible, tandis que son côté féminin lui intimait l'ordre de ne pas s'attirer d'ennuis et de rester bien sage. Étrangement, ce derniers l'emporta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nancy Sans Nomavatarprofil +
MessageSujet: Re: Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela Mer 30 Mai - 21:23

Pendant le chemin, Nancy s'était retournée plusieurs fois pour regarder si le chemin arrière s'était modifié. A chaque fois, elle voyait Cécil sourire voir même rire. Elle aimait bien ça et cela la mit de bonne humeur. A un moment, elle entendit un échos à ses gargouillements, elle se retourna et vit Cécil se tenir le ventre d'un air gêné, elle rit à son tour en haussant les épaulant face à son air accusateur. Ce n'était pas sa faute à elle si cet énergumène ne savait pas attendre un peu.

Nancy était donc de très bonne humeur et son aventure lui promettait d'être plutôt sympathique. Surtout qu'il y avait du poulet à la clef ! elle était en train de réfléchir à quelque chose pour contenir la bête mais seules ses mains semblaient le plus acceptable. Cependant, ils étaient deux, il était donc légitime de vouloir en prendre deux et ce n'était pas possible pour elle toute seule. Elle allait demander de l'aider à son compagnon lorsqu'il dit :


-"D'accord, mais dépêche toi, je n'ai pas envie d'avoir des problèmes à cause de ça !"

-Oh...

Nancy se sentit tout à coup très déçue de l'air de celui-ci. Il était nerveux. Nancy se demanda s'il était apeuré par les conséquences de ce petit larcin. Elle ne s'était jamais vraiment fait prendre et si on l'avait remarquée, elle s'était faite passée pour quelqu'un des environs et partait ensuite en courant tout droit pour changer le plus vite possible de monde. Elle se réfugiait donc souvent à Heaven qui était l'endroit qu'elle arrivait le mieux à rejoindre.
Elle tenta de prendre un air de défit pour l'encourager.


-D'accord ! Mais s'il n'y a pas assez à manger, ce sera de ta faute !

Sur ce, elle entra dans la salle au vus de tous, en courant à moitié pour aller plus vite. En passant, elle attrapa un torchon tombé à terre puis elle arriva au niveau de la table entourée par de nombreuses personnes. Elle noua le torchon de façon à faire un petit sac au niveau de sa ceinture. Elle attendit que des plats passent pour être placés sur la table. Elle attrapa deux fromages de la taille de sa main et la mis dans le torchon. Elle tendit ensuite son bras vers un poulet à peine entamé quand une main lui saisit le poignet.
Surprise par ce contact inattendu, tout son corps fut pris d'un frisson et elle se tourna vers la personne qui la tenait toujours.


"Du vin"

C'était un homme gras et chauve qui la regarda à peine, elle hocha la tête, prit un pichet de sa main libre et remplit le verre qui se trouvait devant lui. Il la lâcha juste après et elle s'empressa de prendre le poulet à mains nues et de s'enfuir de la salle comme elle était entrée. Lorsqu'elle sortit de la salle, ses mains tremblaient encore.

"J'ai eu si peur !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cécil Lichtavatarprofil +
MessageSujet: Re: Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela Mer 30 Mai - 21:58

Cécil nageait en plein délire. Tout depuis le comportement de cette jeune fille jusqu'à son attitude décontractée face à ce changement de décor le mettait mal à l'aise, ses sens étaient en alerte.
Et tandis qu'il restait plaqué contre le mur à regarder discrètement l’intérieur de la salle, il affichait une expression d'anxiété. Il avait peur que cette petite fille si innocente, bon pas si innocente, se fasse prendre. Surtout que dans cette salle à manger, ils n'avaient pas l'air d'être des rigolos : on aurait dit une réunion de notables pseudo moyenâgeux.
L'hermaphrodite se mordillait la lèvre inférieure tandis qu'il malaxait nerveusement la boule de lumière qui se trouvait encore dans sa poche : elle avait pris la consistance du caoutchouc sous l'impulsion de son propriétaire. D'ailleurs, une idée lui vint qui le rassura quelques peux : si jamais les choses tournaient vraiment mal, il pourrait toujours durcir la lumière afin de la rendre aussi solide que possible avant de le jeter à la tête de quelqu'un.
La petite fille prit alors la parole nonchalamment, comme si elle n'avait pas du tout peur d'être entendue : elle parlait encore de nourriture, n'y avait il donc que cela qui comptait pour elle ? Cécil haussa alors les épaules, tendu, et dit à voix basse :


-"C'est pas grave, mais dépêche toi, j'ai hâte de retourner dans la salle commune !"


Tout se passait relativement bien pendant que lui était caché derrière son angle de mur à observer la scène en espion, mais soudain, quelqu'un sembla apercevoir la jeune fille, lui attrapant le poignet pour lui réclamer à être servi.
L'hermaphrodite plongea alors sa main dans sa poche et durcit cette petite boule de lumière de toute ses forces, près à la lancer.
Mais soudain, le gros porc au nez rouge laissa fuir sa prisonnière, celle la même qui embarqua ensuite quelques provisions dans un torchon avant de s'en aller d'un pas à peine précipité.
Cécil remit alors sa boule de lumière dans sa poche et rejoint la petite fille, elle tremblait encore, elle dit avoir eu peur. Le côté féminin de l'hermaphrodite le poussa à prendre la petite fille dans ses bras, autant pour la sauver elle que pour se réconfortée soi-même.

-"Qu'est ce qu'on fait maintenant ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nancy Sans Nomavatarprofil +
MessageSujet: Re: Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela Mer 30 Mai - 22:24

La fillette sentit qu'on l'étreignait. Elle ressentit un mélange assez explosif de sentiments qui la poussèrent à s'écarter et à vouloir s'enfuir au plus vite.
Le contact lui rappelait celui de l'homme juste avant qui lui avait fait si peur mais en même temps, Nancy trouva de la douceur et du réconfort. La fillette se sentait gênée par le contact, elle avait décidé depuis longtemps que toucher et être touchée par les gens, surtout par les hommes, ne lui plaisait pas. Pourtant Cécil avait cette aura féminine rassurante qui donnait envie à Nancy de rester dans ses bras pour se calmer. Mais elle possédait aussi cette autre aura que Nancy trouvait de trop, elle lui ajoutait de la rudesse là où Cécil n'en avait pas besoin.
Ce trouble fit que Nancy s'éloigna de Cécil et le regarda d'un air sévère :


"si tu es une femme, tu es une femme peureuse; si tu es un homme, tu es un homme dominé."

Nancy se mit soudain à rougir, on lui avait appris que c'était mal d'imposer son avis aux autres. elle ne savais d'ailleurs pas vraiment pourquoi elle avait dit ça. Elle baissa la tête et grommela :

"Veuillez m'excuser."

-"Qu'est ce qu'on fait maintenant ?"

Cécil avait dit ça en l'étreignant, Nancy s'en rappela et le regarda d'un air un peu dépité.

"Maintenant, on rentre à Ambroise... Si c'est là où tu veux aller"

Nancy aurait grandement préférer manger au grand air, dans un prés ou sur un toit mais elle se sentait encore trop honteuse pour imposer son avis.
Elle commença à avancer dans le couloir en sens inverse, retrouver les couloirs d'Ambroise serait plus rapide dans cette direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cécil Lichtavatarprofil +
MessageSujet: Re: Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela Jeu 31 Mai - 8:43

Cécil n'aimait pas s'attirer d'ennuis. Toute sa vie il avait été plus ou moins le centre d'attention des amis ou de la famille, et il avait toujours obtenu ce qu'il voulait de façon conventionnelle. Il n'avait même jamais volé le moindre bonbon dans une épicerie.
Alors se montrer complice d'un vole de nourriture dans un endroit aussi bizarre et inconnu en compagnie d'une jeune fille, cela avait fait tourné son sang un peu vivement.
Il se rendit alors compte que, par reflex, il avait pris l'enfant entre ses bras : son côté féminin avait parlé, comme souvent dans une situation stressante.
Il la relâcha alors doucement en l'examinant d'un œil soucieux : il espérait bien qu'elle n'avait rien, quand bien même il ne la connaissait même pas.
Mais la mine qu'elle afficha ensuite n'avait rien de terrifiée ni même de légèrement stressée. Elle balança même à la figure de l'hermaphrodite qu'il devait être soit un homme dominé soit une femme peureuse.
Il étouffa un rire tandis qu'il clignait lentement des yeux en baissant la tête : c'était drôle et triste en même temps. C'était vrais qu'il avait oublié de mentionner sa nature quand il s'était présenté, il s'en rendait compte maintenant. Mais ce que venait de dire la petite fille était à la limite du vrais et c'était un peu blessant.
Il releva finalement la tête es esquissa un sourire :


-"Désolé."

Il avait dit cela en même temps que la gamine formulait ses propres excuses, ce qui le fit rire à nouveau. Il se redressa alors, cherchant des yeux une éventuelle sortie.
Comme si elle savait ce qu'il cherchait, l'enfant lui proposa alors de retourner à Ambroise.
Cécil en fut très surpris. Il étaient donc ailleurs ? Et tout ces changements bizarres de décors, ce déphasage étrange entre ce que les gens percevez et ce qu'ils étaient sensé voir. Ils avaient donc voyagé entre les mondes ? Cette jeune fille était donc une Clef, cela semblait maintenant évident. Elle était la depuis si longtemps selon elle et elle avait ce pouvoir étrange, c'était forcément cela. Mais un détail choqua Cécil.



-"Oui, j'aimerais bien rentrer à l'Ambroise... Mais dit moi, tu as l'air bien jeune pour être une Clef !"


Ce disant, il croisa les bras sur sa poitrine en observant la petite d'un air curieux : elle avait l'air si jeune ; il lui donnait entre treize et quinze ans maximum. Mais dans cet univers étrange, on ne sait jamais, tout change. Depuis qu'il était arrivé, il avait vu des choses étrange et il ne savait plus, pour ainsi dire, à qui ou à quoi se fier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nancy Sans Nomavatarprofil +
MessageSujet: Re: Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela Jeu 31 Mai - 12:17

En entendant Cecil s'excuser en même temps qu'elle, elle le regarda étonnée. Il se mit même à rire ! Nancy était troublée par sa réaction et ne comprenait pas vraiment pourquoi il s'était excusé. Peut-être pour l'avoir touchée sans prévenir ? La tristesse qu'elle entrevit dans son sourire semblait plutôt indiquer son approbation pour les mots de là fillette. Nancy trouva cela dommage pour lui mais ne souffla pas un mot de sa pensée, cette fois-ci. Elle avait toujours eu beaucoup trop tendance à dire ce qu'elle pensait selon ses professeurs. mais elle savait que Miss L appréciait son honnêteté alors elle ne cherchait pas à se débarrasser de cette habitude. D'autant plus qu'il était rare qu'elle parle tel qu'elle le faisait en ce moment.

Malgré ses paroles, Cécil ne semblait pas vouloir partir tout de suite, il continua à lui poser des questions :


-"Oui, j'aimerais bien rentrer à l'Ambroise... Mais dit moi, tu as l'air bien jeune pour être une Clef !"

Ne prenant même pas en compte qu'il s'était rendu compte qu'elle était une clef, ce n'était pas un secret pour elle, Nancy réfléchi, elle avait déjà dépassé ses 17 ans, mais depuis combien de temps ?...


"Quel jour sommes nous ?"


La fillette n'avait aucune notion de date, cela ne l'intéressait pas et en plus le temps ne s'écoulait pas de la même façon dans les mondes où elle vivait.

Le fait de rester ainsi sans bouger l'inquiétait un peu, elle se mit à marcher vers leur couloir d'origine. Tenant toujours le poulet plein de graisse dans les mains, elle se rendit compte que sa robe était recouverte de graisse ainsi que le vêtement de Cecil. Cela l'amusa et elle retrouva son sourire.

Pendant qu'ils marchaient, ils croisèrent un garde. Il s'arrêta pour les regarder passer d'un air perplexe.Nancy baissa là tête et accéléra le pas.


"Il faut partir maintenant."

Ils tournèrent dans un couloir à l'écart des regards et elle s'arrêta pour regarder en arrière. Le garde qui regardait toujours dans leur direction la remarqua.

"Excusez moi !" Dit-il en s'approchant.

"Maintenant on court !"

*Nous sommes restés beaucoup trop longtemps ici...*


Sans la moindre hésitation, Nancy prit le poulet sous son bras et prit la main de Cécil. Elle se justifia en détournant un peu le regard.

"on partira plus vite comme ça."

Et ils se mirent à courir tout sans avoir la moindre idée de où il se dirigeaient. Nancy priait seulement de ne pas tomber dans un cul-de-sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsoriséprofil +
MessageSujet: Re: Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela

Revenir en haut Aller en bas

Je vis, je mange, je dors mais un seul monde n'est pas assez grand pour cela

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Maison Ambroise :: Les salles communes :: Le salon de repos-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit