Cécil Licht



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Cécil Licht

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cécil Lichtavatarprofil +
MessageSujet: Cécil Licht Sam 12 Mai - 19:50

Si tu veux rentrer à l'Ambroise,
va falloir me dire qui tu es...
Identité


  • Nom : Licht
  • Prénom : Cécil
  • Âge : 22 ans
  • Origine (s) : Père français, mère allemande.
  • Orientation sexuelle : Hétéro puisqu'étant à la fois un homme qui aime les femmes et une femme qui aime les hommes. Mais mieux vaut dire "Bi", afin de ne pas se tromper.
  • Métier : Sujet d'étude en recherches médicales (Terre).
  • Fonction : Client(e)
  • Pouvoir : Modeler et solidifier la lumière.



Tourne toi un peu, pour voir,
que je sache à quoi tu ressembles...
Physique


  • Cécil ressemble au plus charmant des paradoxes. Sa silhouette fine et harmonieuse ainsi que ses formes lui donnent une allure féminine, tandis que contraste sa musculature fine et la largeur de ses épaules. Tout ceci lui donne une allure très androgyne (euphémisme) et attirante de par le mystère qui s'en dégage. Sa peau douce et ferme possède tout de même un aspect brut, même si la pilosité y est quasi-nulle. Ses yeux sont d'un bleu saphir très foncé, ressortant à merveille sur son visage aux traits mi-anguleux mi-arrondies, mettant en valeur ses lèvres naturellement roses pâle uni. De longs cheveux blonds partent de sa tête pour descendre jusqu’au creux de ses reins, ils sont toujours très soignés par leur propriétaire qui les attaches en queue de cheval pour faire plus masculin ou les laisse libre pour faire plus féminin. Ses hanches sont légèrement ouvertes, signe de sa féminité, mais insuffisamment pour en attester. Un cou musclé soutient la tête et une infime pomme d'adam se dessine sur la gorge ; attestant de la masculinité sans pour autant la confirmer. La liste est longue bien sûr, mais il est important de décrire les parties les plus singulières de son anatomie. Il possède de véritables seins, même si ceux-ci ne sont pas très généreux : le système d'allaitement en est cela dit absent. Il possède un vagin surmonté d'un pénis : la production des gamètes mâle se fait à l’intérieur de son abdomen. Cela dit, le tout est entièrement stérile et Cécil ne possède pas de trompes de Fallope ni d'ovaires, donc pas de menstruations.
    Pour vous remettre du choc des détails poisseux, rafraîchissez vous la tête en lisant sa psychologie et son histoire !




Et puis parle moi un peu de toi,
pour que je te connaisse mieux...
Psychologie


  • Cécil a toujours eu à cœur de cultiver sa différence. Plus ouvert que n'importe quel autre enfant en primaire, il/elle s'habillait tour à tour en garçon ou en fille, selon son humeur du jour. Elle a appris la sensibilité et l'essence de la féminité en se mêlant aux autres, puis il a appris la virilité et la loi du plus fort en se bagarrant avec les autres garçons. Son attitude engageante, ses capacités d'adaptation, sa grande facilité à exprimer ses émotions et sa maturité lui on toujours valut de s'intégrer quelles que soient les circonstances. La vie ne semble pas avoir de limites pour Cécil et gouter tous les plaisirs lui semble être son avantage par rapport aux autres. Aucun problème à s'amuser pendant des heures à coiffer et habiller des poupées, leur inventant une vie et les faisant blablater entre elles. Pas de soucis pour se mettre dans la peau d'un chevalier partant à l'assaut d'un dragon, une épée de bois à la main, crapahutant dans le jardin. Rien ne semblait avoir de limite et son esprit semblait tellement insouciant qu'il en paraitrait simple. Mais si il est une personne qui n'a de cesse de réfléchir, c'est bien Cécil. Réfléchir à comment était la vie pour les autres, à quoi faire, à qui être, comment partager et comment affirmer qui l'on était. Sa soif d'identité et son désintérêt à choisir entre garçon et fille lui donnaient une assurance et une philosophie à toute épreuve. "Si ça ne peut pas te faire de mal, songe à le faire. Si ça ne risque pas de faire mal aux autres, penses-y carrément ! Et si cela risque d'être agréable, alors qu'attends-tu ? !" Cette phrase était redondante dans son esprit, au quotidien. D'ailleurs, un de ses passe-temps intellectuel consistait à inventer des sophismes ; véritables piliers de sa pensée en toutes circonstances.



Tu me racontes un peu ta vie,
quand même ?
Histoire


  • "Cher journal,
    Je commence très tard à t'écrire, alors je vais te raconter ce qu'il m'est arrivé durant ses vingt-et-une années que tu as loupé. A ma naissance, le docteur avait dû me faire sortir par césarienne, un problème de positionnement il parait. Il m'avait ensuite soulevé dans ses bras et s'était exclamé :

    -"Quel beau ... Bébé !"

    J'aurais aimé me souvenir de ce moment tellement il devait être drôle. Le docteur voyant mon zizi, à deux doigts de s'exclamer que j'étais un garçon avant de s'apercevoir qu'il y avait autre chose. J'en ris encore. Le doc' a toujours dit que j'étais un cas unique. Il semblerais que je sois le seul hermaphrodite au monde ayant ses deux appareils génitaux complétement développés. Par contre, je ne pourrait jamais avoir d'enfant, c'est un peu triste au fond, mais on y peut rien. Je continuais de cultiver cette singularité déjà quand j'étais jeune.
    A l'école primaire, je venais tantôt habillé en fille tantôt en garçon : j'ai eu beaucoup d'amoureux et d'amoureuses ; oh tu sais, ce genre de truc qu'on dit quand on est môme. Je suis passé devant tout un défilé de psychologues venus spécialement de Munich et ils étaient tous très sympa : il m'ont laissé jouer avec des tonnes de jeux, de figurines et de voitures télécommandées. Je devais aussi répondre à plein de questions banales et cela m'amusait de voir leurs expression étonnée. Ensuite, au collège, les choses se sont mieux passés que ce que j'avais cru. Maman disait que c'était une période difficile et que les ados avaient besoin d'une identité, mais je suis moi-même, alors pourquoi chercher ? Le médecin qui me suis depuis ma naissance dit que mes hormones mâles et femelles sont apparues et se sont renforcées en même temps, ce qui a eu pour effet d'augmenter ma sensation d'équilibre. Décidément, le doc', il est toujours de mon avis, même si ses diagnostics manquent de poésie et de métaphores.
    Je sais que personne ne te lira jamais, entre autre grâce à ton cadenas, cher journal, mais je n'ose pas te raconter comment j'ai découvert la sexualité vers le lycée. Je ne savais plus ou donner de la tête tellement je pensais à des hommes ou à des femmes, ne sachant plus quelle partie de moi satisfaire en premier ... Cela dit, je suis désespérément vierge, hé oui ! Une honte à mon âge pour un garçon, mais une preuve de pureté pour une jeune fille. Alors je ne me plaint pas, puisqu’au final, les choses s'équilibrent. Mais j'aimerais tant connaitre ce genre de choses, tu imagine ? (non tu ne peux pas, tu es un bout de papier) J'ai déjà l'avantage d'être fille et garçon, je pourrais donc expérimenter les deux formes de plaisirs : et pourquoi pas les deux en même temps ? Je n’imagine même pas moi-même !
    Le problème avec les garçons c'est qu'ils ne veulent pas sortir avec une fille qui possède un pénis. Et le problème avec les filles, c'est qu'elles ne pourront jamais satisfaire le mien, de côté féminin ! J'ai pensé à me tourner vers le groupe gay du lycée, mais la jalousie les a poussée à me rejeter, ils aimeraient bien être des femmes eux-aussi. Pareil avec le club de lesbiennes, elles ont une haine viscérale contre tout ce qui est phallique ! Non mais quelles pimbêches, pas étonnant qu'elles préfèrent rester entre elles !
    Après le lycée, j'ai laissé tomber les études, c'était vraiment trop ennuyeux, on y apprend beaucoup trop de choses inintéressantes contre très peu qui nous passionnent vraiment.
    Le docteur a ensuite profité du fait que j'ai eu dix-huit ans pour me proposer un job : si j'acceptais de venir une heure chaque jour aux labos pour subir des tests, je touchais un salaire supérieur au SMIC ! Je n'ai pas pu refuser penses-tu, j'avais trop envie de gagner mon indépendance et le travail avait l'air trop facile. Beaucoup d'électrode, de l'exercice physique, des entretiens avec des psys et tout ça tout ça. Bref', c'est comme si je passais des examen d’hôpitaux tous les jours et que j'étais payé pour en plus.
    Papa et maman n'ont rien dit, se contentant de m'encourager à choisir moi même, ils ont toujours été compréhensifs. Papa m'appelle toujours "fiston" et maman m'appelle toujours "fifille" ; c'est amusant tout de même.
    Demain je pars en voyage pendant deux semaine en Angleterre : tu te rends compte ? La terre des légendes de Camelot, avec des épées magiques et des Roi se battant contre de féroces viking ! Mon sang de garçon est en ébullition, tandis que mon côté féminin à hâte d'être chouchouté par le gentlemanisme anglais. Bref, je suis excité jusqu'à l'os !


    Cher journal,
    Nous sommes arrivé en Angleterre depuis deux jours. C'est la dernière fois que je t'écris malheureusement. Et je vais t'expliquer pourquoi.
    Nous sommes allés visiter un vieux temple de l'époque arthurienne, comme j'en avais toujours eu envie. J'étais avec mes parents, on était seuls à l’intérieur du grand bâtiment ; la brochure disait que sur l’autel du temple reposait la Claim Soläs ; l'épée légendaire d'un héros nommé Sigfried. J'aurais préféré aller voir Excalibur, mais bon, c'était bien quand même.
    Ma mère voulait absolument prendre une photo de moi à côté de l'épée ; l'idée m'avait parue géniale, mon sang de garçon bouillait à l'idée d'être immortalisé à côté d'une arme légendaire. Mais maman n'était pas de cet avis, elle voulait que je prenne une pose féminine, c'était un peu dommage. J'ai alors détaché mes cheveux et je me suis approché de l’autel : elle recommença alors avec ses manies de grande photographe qu'elle n'était pas.

    -"Non, rapproche toi plus ! Oui, enjambe le cordon rouge, il n'y a personne pour nous gronder de toute manière. Voila, non, place toi un peu à contre-jour, le vitrail avec le soleil donne un super effet ! Dommage qu'il ne fasse pas un peu plus clair. Maintenant fait en sorte qu'on voit aussi l'épée sur la photo, soulève la en cas, c'est pas comme si c'était la vraie, hihihi !"

    J'ai fait comme elle me disait, c'était plutôt amusant jusque la. Papa râlait un petit peu cela dit, il n'aimait pas quand maman en faisait trop. Mais bon, après tout, on était en vacance dans un autre pays, ce qui n'était pas banal ! J'ai alors soulevé légèrement l'épée pour la mettre à hauteur de ma poitrine, quand soudain une lumière m'a envahie. Tout mon corps était baigné de chaleur et de vie, je me sentais bien, c'était totalement irréel, comme dans un rêve quoi. Je m’étais jamais senti autant en harmonie avec mes deux sexes. J'entendis soudain la voix de ma mère.

    -"Ah, une éclaircie ! La photo est magnifique grâce au soleil, dommage que tu ai fermé les yeux. Bon, descend de la maintenant, ou ton père va finir par nous se fâcher."

    Je ne savais pas ce qui venait de se passer, mais j'étais un peu étourdi en descendant de l'autel. J'ai alors rejoint ma mère qui regardait déjà la prise sur son écran numérique : mon père s'était penché dessus brièvement et avait sifflé d'un air impressionné. J'ai regardé à mon tour est fut vachement impressionné, c'est vrai que la luminosité du vitrail était très vive. Et ce truc qui m'est arrivé tout à l'heure, je le ressens encore dans mes doigts.

    -"Wahou, belle photo maman, tu me l'enverra par mail, je crois que je vais l'utiliser tout le temps comme avatar pour surfer sur le net et aller sur des forums !"

    Ma mère tira la langue, elle n'aimait pas particulièrement que je passe du temps sur l'ordi. Mais je n'y étais pas autant accroc que certains, moi, puis c'était tellement enrichissant, surtout les forums RP en ligne.
    Ensuite, on est sorti du temple, et c'est la que ça a commencé à devenir bizarre. Mon père et ma mère avaient disparus, il y avait pas mal de lumières autour de moi, ça me faisait un peu mal aux yeux : une foule de personnes était rassemblée autour de moi, elle n'avait pas de forme précise. Elle me pointait du doigt, elle me grondait.

    -"Tu n'es pas le Roi ! Qui es-tu ? Tu n'as pas le droit, pas le droit d'être la ! Vas-t-en !"

    Le monde s'est mis à vibrer autour de moi, j'avais mal au crane. J'entendais la voix de maman et papa, ils m’appelaient, mais je ne les voyais pas. Les voix ont alors raisonné encore une fois dans ma tête :

    -"Tu n'as pas le droit d'être ici ! Voleur ! Voleuse ! Es-tu un démon ? Ne met plus jamais les pieds sur les terres du royaume de Logres. Nous te bannissons !"

    Le royaume de Logres ? L'ancien nom de la Grande-Bretagne, inutilisé depuis des milliers d'années. Ces fantômes étaient complétements fous, j'avais envie de pleurer, je n'en pouvais plus, je sentais le sol se dérober sous mes pieds. Je crois que je suis tombé dans les pommes, parce que je me suis réveillé devant une maison en plein cœur de la forêt. Cela fait des heures que je cherche à rentrer à l'hôtel, que je réfléchis. J'ai du voler le pouvoir de la Claim Soläs sans faire exprès et ces êtres étranges m'ont emmené ici de force car j’étais banni. Je le sais maintenant, j'ai étudié la brochure que j'avais dans ma poche. Tu sais, ce genre de brochure que tu prends machinalement sans la lire. J'ai essayé d'utiliser ce pouvoir sois-disant mal acquis, j'ai pu attraper un rayon de soleil entre mes doigts, j'ai pu le changer en lance, puis en raquette de tennis. Comme si la lumière était une sorte d'argile que je pouvais faire durcir, c'est super étrange, puis je sais même pas à quoi ça pourrait me servir. Comment un héros a-t-il pu devenir légendaire avec un pouvoir aussi étrange ?
    Je suis désolé, je fais plein de tâche avec mes larmes sur le papiers, ça me ressemble pas de pleurer. Mais pourquoi suis-je ici ? Pourquoi ces êtres lumineux m'ont ils largué devant cette maison de passe ? Chaque fois que j'essaie de m'en éloigner, mon esprit s'embrouille et les voix dans ma tête me disent de quitter leur royaume. Suis-je donc dans un territoire neutre ? De la taille d'une maison en somme, qui ne serait pas le royaume de Logres ?
    J'ai envie de m'enfuir, je n'ai pas envie de revoir papa et maman, je veux juste m'en aller d'ici ... Je vais rentrer dans cette maison, ils vont être surpris en me voyant sans doute, mais peut être que j'ai été amené la parce que c'est ma vraie place ?
    Désolé petit journal, je vais devoir te laisser sur le paillasson, je ne veux pas des souvenirs douloureux que tu porte sur tes pages. Je rentre dans la maison, adieu."




Allez laisse tomber les masques,
dans la vraie vie, tu es qui ?.
Hors RP


  • Vrai nom ou pseudo : Armand
  • Age : 22 ans
  • Auteur de l'avatar (dis quel est l'artiste de ton avatar) : Je ne sais pas, je n'arrive pas à lire la minuscule signature.
  • Comment tu as découvert ce forum ? C'est mon deuxième compte.
  • Et tu en penses quoi dis ? Toujours aussi cool. Encore plus cool si il y avait plus de gens à traum- ... Avec qui jouer !
  • Un commentaire ? J'aime les rouleau de printemps.
  • Code : Oh ... Je peux être dispensé ? C'est mon deuxième perso ici ! Je sais que ça parlait de nains, mais j'ai la flemme de tout relire !


Dernière édition par Cécil Licht le Dim 13 Mai - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvitéavatarprofil +
MessageSujet: Re: Cécil Licht Dim 13 Mai - 22:03

Héhé, donc je vois que tu as corrigé ce que je t'avais demandé ♥ Même si tu as fait l'impasse de détails de ton pouvoir comme je te l'avais demandé dans mes messages précédents (que j'ai effacé à ta demande ~), mais comme tu l'explique un peu dans ton histoire, je te pardonne ♥ Et puis on aura peut-être l'occasion de le voir en rp.

Donc, tu es validé(e) ♥ Je te donne ta couleur et ton rang o/

Tu peux désormais faire tes demande de lien, ton journal et si tu veux trouver quelqu'un avec qui rp, n'hésite pas aller demander ici. D'ailleurs pense à le faire pour Armand (lien & journal intime, ils sont obligatoires et permettent aux autres membres de savoir où tu en es dans la maison)

Amuse toi bien avec ce nouveau jouet perso ♥
Revenir en haut Aller en bas

Cécil Licht

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les portes s'ouvrent :: Viens te présenter aux autres :: Fiches validées-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit