AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Silver SilentCry, la chèvre de l'apocalypse. *tintintin*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Silver SilentCryavatarprofil +
MessageSujet: Silver SilentCry, la chèvre de l'apocalypse. *tintintin* Lun 22 Aoû - 10:38


Tout ce que j'ignore ne m'atteint pas,
Voilà, mieux vaut ne rien savoir...


Mais tu ne respectes pas la souffrance des autres....

  • Nom : SilentCry.
  • Prénom : Silver.
  • Âge : Il devrait en avoir vingt, mais son visage d'adolescent est sans âge, ne vieillit pas, ne vieillit plus....
  • Origine (s) : Nightmare Land.
  • Orientation sexuelle : Homosexuel. Silver n'aime pas spécialement qu'une femme l'approche...
  • Métier : Prostituée.
  • Fonction : Clef, libre, m'enfin.... Pour le moment.
  • Pouvoir : Ce n'est pas réellement un pouvoir.... Mais cela lui empoisonne quotidiennement l'existence autant que cela la lui facilite. Silver est dépendant du sang, humain comme animal,bien que ce dernier ne lui permet pas de survivre sur une longue durée, peut-importe. Il est capable de se passer de toute autre nourriture tant qu'il peut s'abreuver de ce liquide qu'il chérit tant. Mais ne vous faites pas d'idées... Il ne fond pas au soleil, ne hurle pas devant un crucifix et ne dort pas dans un cercueil. D'ailleurs, il ne porte pas le folklore du vampire dans son coeur et n'aime pas vraiment être qualifié comme tel. Il a besoin de se nourrir une ou deux fois par mois grand minimum. Le manque de sang entraîne de violentes réactions dans son organisme qui se traduisent par plusieurs phases bien distinctes.

    Première phase, Silver commence à peine à ressentir le manque, son ventre grogne, une faim ordinaire pour un humain se fait sentir. Il devient également plus irritable que d'ordinaire, si c'est possible...

    Secondes phase, la sensation de faim se fait plus intense, comme une crise d'hypoglycémie humaine. Les malaises deviennent fréquents (plus encore en période de chaleur intense.), il est agité de tremblement nerveux.

    Troisième phase, si le manque se perpétue, Silver entre dans un état d'agressivité presque animal. Il s'attaque à tout ce qui bouge et qui peut éventuellement contenir du sang. Pendant cette phase, ses cheveux et ses ongles poussent bien plus rapidement.

    Quatrième phase, sa mobilité est extrêmement réduite et sa respiration plus difficile et il a constamment froid. Silver est en train de mourir. Sa peau déjà pâle devient complètement livide, ses veines violacées apparaissent dessous et il est pris d'une crise de tremblement. Si on le laisse sans hémoglobine encore un moment, c'est la mort.

    Mais bien entendu, il a son compte chaque nuit auprès des clients d'Ambroise, c'est juste une petite coupure, une toute petite dose, rien de plus... Mais si on le laisse trop longtemps sans boire, il pourrait bien vous videz de votre sang. Mais chut! Tout cela est un secret, personne ne doit apprendre cette "faiblesse", un être malveillant pourrait en user...


On peut changer en bien ou en mal....
Mais certainement pas en la même chose...


C'est pourtant ce qu'on pourrait attendre de toi...

  • "Madmoiselle! Madmoiselle! S'il-vous plait pourriez m'indiquer l'h...."

    Déstabilisez? Ne vous étonnez donc pas voyons... Ce regard noir signifi juste qu'il ne s'agit pas d'une demoiselle... Et non... Même s'il ne fait rien pour vous empêchez de penser le contraire Silver n'est pas une jeune fille. Et il vaut mieux pour vous que vous ne le contrariez pas sur ce point... Car il a beau ne pas être une femme, il en a tout de même la susceptibilité... Et pourtant, c'est bien difficile de le croire, lui, qui vous toise du haut de son petit mètre soixante... Non... Non cela ne peut pas être un jeune homme, il est si fin, il semble tellement fragile.... Mais que nenni mes amis! Et oui.... Cette petite chose qui est actuellement obligée de lever la tête bien haut pour vous regarder avec insistance est belle et bien capable de vous encastrer dans un mur sous le coup de la colère... Voyez vous... Il n'est pas totalement humain le petit Silver... Mais ce n'est qu'un détail... Après tout cela n'a aucune importance n'est-ce pas? Y'a t-il seulement quelqu'un de réellement humain à l'Ambroise? Au delà de cette crise identitaire quasi-constante dans laquelle le jeune homme s'enfonce un peu plus jour après jour, il est bien conscient de son charmant minois et de son corps alléchant, bien qu'un peu trop pâle et maigre, mais complètement imberbe. Et oui, Silver est beau. Aussi sûr que ce que je viens de dire est un présent de vérité générale.... Silver le sait, et il ne se prive pas pour en jouer. Où est l'intérêt de la beauté si on ne peut pas s'en servir pour parvenir à ses fins? Bref...

    Aaah Silver.... Pourquoi Silver d'ailleurs? Si on avait dû t'appeler autrement, ça aurait été Rapunzel. C'est la première chose que l'on remarque lorsque l'on croise Silver. Sa chevelure est vraissemblablement impressionnante. Noire de jais, elle lui tombe jusqu'à la moitié de ses cuisses. L'adolescent aime passer des heures à coiffer son voile de ténèbres, voir à laisser quelqu'un le faire à sa place. Ses cheveux sont sa plus grande fierté, ce qui explique sa réticence à les couper, ainsi que leur étonnante longueur. Généralement, même s'ils ont tendance à cacher son beau visage de porcelaine, ses cheveux plaisent. Qu'ils soient dans le vent ou qu'ils glissent sur le torse de ses amants pendant leurs ébats.... Et oui, quand j'ai dis que Silver jouait de son corps je ne parlais pas de scrabble.... Sous cette épaisse toison ébène se cache deux grandes prunelles améthystes. Mais ce jeune homme n'a pas un regard d'enfant pour autant, loin de là. Il a grandi depuis déjà trop longtemps, et ses yeux sont durs, moqueurs ou enragés, tout dépend de la situation. Et comme si cela ne suffisait pas, voulant toujours paraître plus adulte, Silver rehausse toujours ses longs cils noir de violacé, tout comme la peinture dont il teint ses ongles. Sur ses petites oreilles légèrements pointues se trouvent diverses boucles accumulées durant les années. Derrière ses lèvres en cerise se cachent deux petits crocs aiguisés à souhait afin de percer la peau de ses amants d'un soir. Oui, il se lime les dents, ça serait trop beau si elles poussaient ainsi d'elles-même... Mais ça lui évite de transformer une fin d'ébat propice au repas en un carnage sanglant, voyez vous? Alors inutiles de venir se plaindre de ce "détail"...

    La garde-robe de Silver est quelque peu..... Exotique.... Diras t-on pour ne pas le contrarier et ainsi déclencher une affaire d'état... Ce qui est certain, c'est qu'elle n'a rien d'élégante ou de distinguée... Herm....... C'est même plutôt le contraire... Ce jeune garçon s'accommode de tout, aussi bien de pantalon que de jupettes en tout genre... Etonnant pour un garçon vous allez me dire?..... Non mais franchement..... Regardez sa tête quoi... Débraillé la plupart du temps, c'est sans-doute ce charme sauvage qui plait aux clients, et même si cela n'était pas le cas, Silver n'en démordrais pas. Ses bottes à semelles compensées foulent le sol de l'Ambroise jour après jour et ses tenues excentriques attirent les regards sur lui. Ca tombe bien, c'est exactement ce qu'il cherche. L'adolescent néglige toujours sa tenue, tout cela est voulu, bien entendu. Un beau bazar organisé en somme. Mais voilà, il y a toujours ce problème. Une fois retournée, laissant apparaitre son doux visage au détriment de son voile d'ébène, qu'est réellement Silver? Fille? Garçon? Et jamais vous n'oserez le lui demander de peur de le froisser. Mais pour vous aidez, sachez qu'on lui as donné un petit surnom dans la maison. Les moqueries vont de bon train entre les prostituées, et il n'y a pas échappé. Ainsi, sa chevelure corbeaux, si longue et envahissante lui a valût le surnom de La Chèvre Noire. Mais ça le fait bien rire. Oui il est une chèvre noire qui se démarque du troupeau.... Et alors? Où est le mal?

    "Bâh! Bâh!"


Ceux qui sont instables...
Ne sont pas seulement fous....


Leur assemblage est compliqué....

  • "Pourquoi lui? Pourquoi pas moi? C'est moi la créature impie, pourquoi ne m'ont-ils pas pris moi? Pourquoi lui? Pourquoi me l'ont-ils volé.... Pourquoi..."

    Névrosé? Silver? Naaaaan.... Il est juste doté d'une personnalité assez exceptionnelle, exécrable, ne nous en cachons pas... Colérique au possible, il s'emporte vite dès que quelque chose lui déplait. Autant dire qu'exprimer son mécontentement ne lui pose aucun problème, et ce au détriment des autres. Aussi, si vous le voyez en train de marmonner nerveusement au beau milieu du salon ne vous étonnez pas.... Et n'essayez surtout pas de l'approcher. La seule chose que vous obtiendrez de lui est un hurlement de colère. Silver est sanguin, s'échauffe pour un rien, et se calme tout aussi vite. Il suffit parfois de peu pour le calmer, tant les raisons de son énervement sont infirmes. Mais sa mauvaise humeur peut engendrer bien des conflits, qui ne tourne pas toujours à son avantage. Même s'il est fort, l'adolescent est parfois un peu trop sûr de lui. Un jour il en paiera les conséquences, mais pas pour l'instant... Le brun ne se rend pas compte de sa brutalité qui peut en déranger plus d'un. Il a pris cette habitude de devoir se montrer fort et agressif pour pouvoir survivre. Agressif, voilà, c'est le mot qui convient tout à fait à Silver. S'il n'est pas d'humeur à vous recevoir entre ses draps, il ne le fera pas. Et il vous gratifiera en plus d'un magnifique coup dans le derrière....

    Sarcastique au possible, moqueur, persifleur, le brun ne se gêne pas le moins du monde pour critiquer à agacer tous ceux qui lui passent à portée de main. Oui, Silver est une mauvaise personne. Et il l'assume parfaitement. C'est plutôt d'autres choses qui le torturent... Il aime titiller jusqu'à vous voir exploser, c'est même l'un de ses principal passe-temps. Très franc dans ses propos au point d'en devenir blessant, il ne prend de gants avec personne. Si vous ne lui plaisez pas vous le saurez très rapidement, à votre grand damne... A l'inverse, Silver déteste qu'on lui fasse des remontrances ou qu'on tente de lui passer un savon. L'obliger à faire quelque chose c'est prendre le risque de s'en mordre les doigts plus tard. La rancoeur s'inscrit également sur la longue liste de ses défauts....

    Pourtant, il n'est pas totalement dénuer de sensibilité. Il préfère simplement la refouler au plus profond de lui-même. Et oui... Notre petite chèvre n'est pas exactement ce qu'on pourrait appeler un enfoiré de première... Bien entendu il ne prétend pas être une sainteté, il en même très loin, mais il n'est pas non plus mauvais jusqu'à la moelle. Il est rongé par le regret, par ce sentiment d'impuissance qui lui a coûté la seule personne qu'il ai jamais aimé. Et s'il vous chasse de sa chambre, ce n'est pas toujours par pure pulsion, non... Parfois, c'est parce qu'il a envie de pleurer, de hurler dans son oreiller, de mordre les draps. Il ne demande qu'à se faire pardonner... Mais à quoi cela servirait? De se venger? De retourner sur les lieux du drame? Maintenant il ne peut plus sortir d'ici... Et la vengeance fait souffrir, ils n'existent plus de toute façon.... Quand au pardon.... Et bien cela ne ramène pas les morts. Mort....

    Ce mot résonne sans cesse dans son esprit torturé. Et c'est pour ça qu'il cherche en quasi permanence la compagnie d'un amant à ses côtés. Il ne veut pas penser à cette mort, il ne veut pas penser à quel point il serait facile d'aller le rejoindre de lui-même. Silver ne veut pas mourir.... Mais il ne veut pas vivre non plus. Tout ça est trop dur... Vivre avec la triste réalité, savoir qu'il ne verra plus jamais ce sourire, c'est trop difficile à porter.... Il se drogue, un peu, il boit, il fume, pour oublier, peut-être... Pour mourir? Non... Silver sait très bien qu'il faudrait au moins une balle dans la tête ou dans le coeur pour l'éliminer. Les crucifix ne sont bons que pour les croyants, lui il sait que cela n'aura jamais le moindre effet sur lui, la créature impie qu'on a épargnée au détriment d'un innocent... Il croit devenir fou, il l'est sans-doute déjà un peu.... Quand on l'enferme. Oui, Silver est atteint de claustrophobie depuis sa petite aventure dans le grenier de chez sa tante... Mais il n'oubliera jamais ce qu'il a vu, cet être tant chéri n'est pas mort, non. Il est juste partit ailleurs... Probablement dans son propre monde. Monde qui restera à jamais inconnu aux autres maîtres de l'Ambroise, il l'espère...

    Silver est juste Silver. Quelqu'un d'intense, de violent et de pourtant si doux... Une chèvre, ce n'est pas ridicule, c'est ce qu'il est. Une chèvre qui fonce tête baissée lors de ses humeurs, mais qu'il n'est pas impossible de domestiquer.... Mais n'essayez pas de le disputer, il criera plus fort que vous.... Il est ce qu'il est, et ça, ni la mort, ni l'Ambroise, ni les Maîtres ne pourront lui enlever.

    "Bâh! Bâh!"


Voulez-vous encrez ce récit dans l'irréalité?
Vous êtes bien viles....


Moi je préfère oublier...

  • Le Ciel était chargé de lourds et sinistres nuages noirs en cette fin d'après-midi d'été étouffante. Ces volutes de poussières sombres s'élevaient dans l'air, s'insinuant dans les moindre recoins. Une haute bâtisse était en flamme, une église. Les secours étaient affairés à transporter les corps sans vie qui pouvaient encore l'être tandis que le bâtiment sacré se consumait un peu plus à chaque seconde. En retrait de ce brasier, un groupe d'hommes étaient occupés à maintenir à terre une "jeune femme" dont les cheveux, aussi noirs que la fumée qui infestait l'atmosphère, traînaient au sol. Ils auraient pu être bien beaux s'ils ne battaient pas la cendre qui maculait la terre sous les secousses féroces dont était prise leur propriétaire. Ses prunelles étaient brouillées par les larmes qui coulaient sans interruption sur son visage de porcelaine. Et "elle" hurlait, se débattait de toutes les maigres forces qui lui restaient, un filet de salive luisante s'écoulant le long de ses lèvres abîmées. C'était fini, tout était fini, terminé... Sa raison de vivre avait disparu dans les flammes, dévorée....

    Non.

    Non il n'avait pas disparu... Malgré tout ce que ces porcs avaient pu lui faire endurer, il n'avait pas disparu, il ne disparaîtrait jamais. Il était toujours là, encrer dans les profondeurs de ce monde maudit et ce depuis sa naissance. S'il n'était plus visible aux regards de ses habitants, il vivait encore, quelque part, dans son monde imaginaire, avec les amis qu'il avait créé.... La "jeune fille" fut relevée, ses jambes ne lui permettant plus de porter son corps tremblant. Le regard dans le vague, elle voyait sans rien voir, comme si on venait de lui arracher le coeur. Un néant dans la poitrine. L'un des hommes soupira bruyamment, considérant d'un oeil intrigué l'unique survivante de ce massacre. Pour l'heure il fallait l'interroger, au plus vite. Pour savoir. Pour savoir si "elle" était aussi comme ces traîtres qui avaient défié le pouvoir en place. Et si elle n'était pas convaincante, il faudrait l'éliminer. Mais cette "pauvre fille" n'avait plus personne... Plus de famille.... Comment pousser quelqu'un ayant subi un tel traumatisme à raconter les fais? Peu importe....

    "Je vous le dis encore une fois.... J'ai été accidentellement enfermé dans le grenier de chez moi... Je ne sais pas ce qu'il s'est passé et je n'ai rien à voir avec tout ça.... Franchement j'ai une tête à vouloir faire des vagues? J'ai autre chose à faire, merci bien. Laissez-moi partir maintenant..."

    Le jeune Silver se redressa sans demander son reste. Il n'avait aucune envie de rester une minute de plus dans cette salle d'interrogatoire. Sans prendre compte des protestations de l'homme, il montra les crocs, agressif, et claqua la porte derrière lui. Un long soupire particulièrement indiscret s'échappa d'entre ses lèvres tendis qu'il se passait une main sur le visage, désespéré. Ces hommes ne le laisseraient-ils jamais en paix?! Répeter les faits pour être sûr, pour qu'ils puissent lire dans son regard. Bien entendu qu'il détestait le pouvoir en place, à peut près comme tout le monde d'ailleurs. Mais il n'avait jamais pris part aux rebellions de son oncle et sa tente. Et son adoré encore moins. Il n'avait pas mérité ce sort. Lui il en avait plus qu'assez. Il refusait de recommencer à narrer cette histoire à nouveau. Cela allait faire une semaine qu'il passait ses journées à radoter. Etait-ce trop demander qu'on le laisse partir? Qu'on le laisse faire son deuil au lieu de chercher à creuser ses souvenirs jusqu'à l'os?! A croire que ces rapaces se complaisaient à voir son malaise, à regarder son trouble et ses larmes monter progressivement. Mais le brun ne leur offrirait pas la moindre miette de son passé. S'ils voulaient tout connaître de son passé, ils n'avaient qu'à prendre le risque de fouiller dans sa vie d'eux-même... Il n'allait pas leur mâcher le travail. D'ailleurs, si il ne se jettait pas immédiatement sur eux pour les égorger sur place, c'était parce que ces pauvres types ne faisaient qu'exécuter des ordres. Et son amour aurait voulu qu'il vive. Alors il allait vivre.

    Le peu de joie qui lui restait était morte avec le doux visage de son cousin. Ou sa cousine? Difficile d'en être sûr à présent... Mais ce dont-il était certain, c'est que ses jolies boucles rousses, son léger sourire et son visage d'ange lui manquaient terriblement. Rien que l'évocation de ces images de bonheur et de tendresse disparues faisaient remonter une boule d'angoisse dans sa gorge. Il n'arrivait pas à croire que c'était terminé, que maintenant il allait devoir vivre seul. Il avait peur, si peur.... Mais il était bien trop tard pour faire demi-tour à présent. La seule chose qu'il pouvait faire pour son cousin tant chéri, si ce dernier était encore capable de le voir, c'était mener sa vie dignement. Pourtant il savait que pour obtenir ce fluide rubis qui lui permettait de vivre, il allait sans-doute devoir tomber très bas, à moins d'être assez malin et manipulateur. Mais l'heure n'était pas encore à ce genre de pensées. Silver SilentCry, visiblement bien nommé, essuya les larmes qui commençaient à couler de ses yeux, rapidement, honteux.

    Il poussa les lourdes portes du batîment qui l'avait trop longtemps retenu prisonnié pour se retrouver nez à nez avec une tignasse noire bien connu. Le visage de cet homme, aussi banal soit-il, ne pourrait jamais s'effacer de sa mémoire, même avec beaucoup de volonté. Fermant son visage autant que possible, le jeune homme s'avança, faisant comme s'il ne l'avait pas reconnu. Juste feindre l'ignorance, juste faire comme s'il n'était pas là, comme il l'avait toujours fait. Mais lorsqu'une main ,douce mais néanmoins ferme, se posa sur sa frêle épaule, Silver compris qu'il ne pourrait pas le fuir éternellement.

    - "Silver.......

    - Je le savais.... Je savais que tu ne lâcherais jamais l'affaire...."

    Silver n'était plus d'humeur à le vouvoyer. Maintenant que tout était parti en cendre, pourquoi s'embarrasser de détails inutiles...

    - "Silver, je veux savoir, je veux savoir ce qu'il s'est vraiment passé. Dis moi, dis moi Silver, je t'en pris...

    - Je n'ai rien à te dire...

    - Silver! Ils lui ont fait du mal n'est-ce pas?! C'est de leur faute toutes ces horreurs, c'est eux qui s'en sont pris à En..

    - Non.... Ils n'ont pas réussi... Pas complètement... Il n'est pas mort, il est parti, oui, mais il n'est pas mort... Il t'aimait... Il t'aimait au point de te dévoiler son monde secret.... Alors peut-être qu'il se montrera à toi... Si tu retournes là-bas..."

    Un silence se fit, le plus jeune se dégagea de l'emprise de son aîné, reprenant son chemin vers l'inconnu.

    -"Silver...

    - Pourquoi tu ne disparrais pas simplement de ma vie...?"

    Plus de réponse. Silver n'avait jamais aimé cet homme. Du moins.... Il l'avait longtemps jalousé... Il s'était longuement occupé de son cousin, ce dernier n'ayant jamais adressé la moindre parole à qui que ce soit et ce depuis son premier jour. Il savait parler, il avait une voix. Mais il n'avait pas envie d'ouvrir la bouche, voilà tout. Le brun c'était accommodé à cette habitude, et si son adoré ne parlait pas, il se faisait très bien comprendre de son cousin. Jusqu'à ce que ce psychologue entre dans leur quotidien bien terne. Tout le monde voyait le petit roux comme un enfant à problème à cause de la vie de ses parents... Mais cet adulte avait voulu creuser plus loin, il avait voulu le comprendre, se faire apprécier de lui. Et sous les yeux effarés de Silver, il lui avait ouvert son monde, à cet inconnu sortit de nulle part. Il lui avait ouvert plus qu'il ne lui ouvrirait jamais à lui. Alors immédiatement, la chèvre l'avait pris en grippe, ce crétin de grande asperge... Mais son petit rouquin l'aimait tant... Si ça n'avait pas été le cas, Silver en aurait fait son dîner.

    A présent, si ce grand niaiseux désirait revoir son amant, ou non amant, il n'en savait rien et il ne voulait pas le savoir, il n'avait qu'à retourner sur les lieux du drame. En ce qui le concernait, le brun préférait faire son deuil avant toute chose, et très loin, de préférence. Il n'avait pas un sous en poche, mais ses repas, eux, en avait. Il suffisait d'attendre le bon moment pour leur subtiliser. Après les ébats par exemple. C'était comme pour mordre. Au moment de la jouissance, c'était infiniment plus simple de faire passer cela pour un réflexe dû au plaisir trop intense. A défaut d'être le plus prudent de son espèce, il était sans doute l'un des plus débrouillard, c'était un fait. Et il était beau, comme tous les autres. Et pour lui, c'était un moyen de survie. S'éloignant de l'unique personne qui le reliait encore à son passé, Silver ne se retourna pas. Pas une fois. Il était trop tard pour faire marche arrière. Et personne ne devait voir ses larmes.

    ----

    Les pas, et surtout les nombreux amants et leur porte-feuilles, de Silver lui firent fouler le sol de bien des lieux de Nightmare Land. Ce malaise à chaque fois qu'il passait devant une église était toujours présent. Mais peu à peu, il commençait à s'estomper. Ce n'était qu'un bien mince progrès par rapport à tout le reste de chemin qu'il avait encore à parcourir, mais c'était déjà un bon début. Il fréquentait régulièrement les endroits peuplés et les ruelles sombres, c'est là qu'il trouvait son "gibier". Mais il lui fallait vite en changer avant que les amants dont-il avait déjà profité le reconnaissent et le dénoncent. Et ces derniers temps, les repas se faisaient rares. Et l'hiver approchant n'aidait pas. Avec cette température, il faisait bon rester chez soit plutôt que de sortir se les gêler. Il allait devoir se nourrir aux rats ou aux chiens des rues... Mais ça ne suffirait jamais à apaiser sa soif grandissante. Les cadavres d'animaux risquaient de vite s'amonceler... Et ça risquait de devenir rapidement bien louche. Si les habitants de ce monde n'étaient pas très aimables dans leur genre, ils n'hésitaient pas à chasser les créatures qui les voulaient dans leurs assiettes. Autant dire que le jeune brun n'avait aucune envie de finir la tête sur un pique... Il aurait pu aussi changer de coin... Mais ces endroits étaient les plus beaux garde-manger qu'on lui ai jamais offert... M'enfin. Il avait encore quelques semaines pour y songer...

    Mais malheureusement, la faim gagna bien vite l'estomac du jeune homme, et le manque se fit ressentir dans toute son ampleur. Dans son état, il ne faisait plus envie à personne, il le savait bien. Le cercle vicieux s'était enclenché... Le sang animal ne pouvait pas répondre à tous ses besoins nutritifs. Il devait se faire une raison: Il allait mourir. Etait-ce seulement un drame? Non... Il allait peut-être pouvoir le rejoindre, son tendre adoré après-tout. La mort ne lui faisait même plus peur. C'était toujours mieux que le vide. Il pouvait la cueillir cette mort, il n'attendait que ça! S'il avait pu il l'aurait hurlé dans cette rue bondée de monde! Mais sa pâleur et son état semi-zombifié le rendaient déjà assez remarquable comme ça. Il ne lui restait plus qu'à aller crever dans une ruelle sombre où on le retrouverait seulement quelques semaines plus tard. On chercherait un proche quelconque, une famille, mais on ne trouverait rien. Le néant total. On le croirait mort suicidé, ou bien à cause d'une overdose. Quelle mort stupide.... Peut-être ferait-il aussi le bonheur de pervers aux tendances nécrophiles... Le brun réprima un frisson de dégoût. Il n'avait aucune morale mais il y avait tout de même des limites! Il chassa alors ses pensées d'un geste fébrile de la main et continua son chemin vers les entrailles de la ville, les jambes tremblantes mais encore capables de soutenir son poids bien léger. Du moins... Pour le moment.

    Il trouva finalement refuge dans un squatte. Un petit batîment abandonné où les dealers de substances bonnes pour faire voir un peux de couleurs dans ce monde de grisaille faisaient leurs profits, où les catins gagnaient leur pain quotidien et autres activités du monde de la nuit fortement engageantes. Si l'adolescent percevait distinctement les rires gras des petits caïdes ou les gémissements de couples contre-nature en pleine action, il ne se montrait jamais. Du moins il essayait. Le manque de sang commença à avoir des effets plus que néfastes sur son organisme. Jusqu'au jour où, pris d'une violente crispation à l'estomac, il se jeta férocement sur une jeune punk et son copain venu chercher leur dose quotidienne. Il était près à lui arracher la gorge, à boire sa vie jusqu'à la dernière goutte de liquide carmin. Il aurait pu oui. Si le mec de la gamine ne l'avait pas salement amoché avant qu'il puisse faire quoique ce soit... Le jeune homme serait incapable de vous dire combien de coups de pieds dans les côtes et de poings dans la figure il s'est pris ce jour là. Il a l'avantage de cicatriser très vite. Il fut laissé pour mort. Mais il était loin de l'être à son grand désespoir. Silver pâlit encore et encore, ses veines devinrent saillantes sous sa peau de marbre. Il était plus froid que l'hiver en personne, il allait s'éteindre dans quelques jours, enfin.

    Mais lorsque tout allait se terminer, alors que le rideau du dernier acte était près à être définitivement tiré, il sentit une paire de bras bien trop brûlants pour sa peau froide se refermer autour de lui. Il voulait mourir, oui. Mais pourtant il ne put que s'y lover comme un enfant contre le sein de sa mère. Cherchant un endroit à mordre, il planta ses crocs dans la chair de l'épaule de l'inconnu. Dès que la première goutte de sang effleura sa langue, glissa dans sa gorge et se fraya un chemin dans son organisme, la créature de cheveux noirs qu'était devenu Silver écarquilla les yeux. Une douleur aussi vive qu'un pic qui traversa son crâne se propagea dans tout son corps. La migraine dont-il fut victime en sentant à nouveau du fluide de vie couler dans ses veines était telle qu'il tourna de l'oeil et plongea dans le néant totale, tombant en arrière dans un voile de cheveux ébènes. Il pu seulement sentir une main chaude se poser sur sa nuque humide de sueurs froides, tendis que l'autre s'affairait à soulever ses jambes pendantes. Puis tout sombra dans les ténèbres.

    ------

    Lorsque l'adolescent repris conscience, et ce malgré son corps engourdi, il avait les canines plantées dans de la chaire. De la chaire humaine. Rien de bien étonnant selon lui. Il lui était déjà arrivé d'être à deux doigts de mordre son cousin en pleine nuit, mais il se réveillait généralement à temps en se maudissant de tous les noms. S'il l'avait aimé comme il n'aimerait jamais personne, il avait toujours catégoriquement refusé de le mordre. Oh... Bien entendu que son petit cou si pâle lui avait fait envie, plus d'une fois même. Pas que son cou d'ailleurs... Il était si adorable, si... Aussi désirable qu'une tentation divine en fait. Mais non, jamais Silver n'avait levé la moindre dent sur lui, jamais. Il tenait bien trop à lui pour risquer de lui faire du mal et ne suivrait jamais les traces de son inconnu de père. Au final, ce n'était pas lui qui lui en avait fait. Une perle de rubis au goût de ferraille rouillée glissa le long de ses lèvres rougies. Le jeune brun papillonna des paupières, rugissant de mécontentement lorsqu'une lumière aveuglante brûla ses beaux yeux améthystes. La bonne nouvelle, c'est qu'il avait retrouvé du poil de la bête. La mauvaise nouvelle.... Et bien c'était également cela. Ses ongles se crispèrent sur les draps, son corps se tendis en arrière, violemment, un cri étranglé s'échappa de sa gorge. Il revenait à la vie. A nouveau.

    Tremblant et aveugle, Silver se pencha en avant, un torrent de cheveux noirs glissant sur son visage, coulant de sa bouche. Il toussa un long moment, le sang de son "sauveur" lui semblait soudainement bien amère. Sa peau avait retrouvé sa pâleur originelle, au moins elle n'était plus translucide... Il leva ses yeux égarés vers un homme aux cheveux chatains qui le toisait, un sourcil réprobateur levé. Son regard vert lui donnait presque la nausée tant on y lisait la sournoiserie. Le jeune homme compris alors très vite que la méfiance devait être de rigueur, et ce dès maintenant. Si le brun se sentait faible, il était néanmoins capable de se battre pour sa survie...

    -"J'ai bien cru que tu ne réveillerais jamais....

    - Moi j'aimerais surtout savoir qui vous êtes et qu'est-ce que je fout ici."

    Sec, brutal, froid: Silver tout craché. Il n'avait pas la moindre envie de se laisser faire. Mais comme son interlocuteur ne répondait pas, il se redressa, chancelant, mais pourtant tout feu tout flamme. Il empoigna la chemise de l'homme, griffant sa peau au passage, un éclat de colère dans le regard.

    -"Je t'ai posé une question! Tu crois que c'est parce que tu m'as donné à bouffer que je vais être gentil?! Où je suis!?"

    Sa tête lui faisait un mal de chien, mais il refusait de se laisser démonter devant ce type qui semblait prêt à lui rire au nez. Dans tous les cas il finirait par lui en foutre une alors vous pensez bien...

    -"Tu es dans une maison close gamin. C'est moi qui t'ai ramené jusqu'ici. Et laisse-moi te dire que tu pèses ton poids. Tu pourrais au moins m'être un peu plus reconnaissant de t'avoir sauvé la vie. Je m'appelle Andrew Leithan, si ça t'intéresse...."

    Une quoi? Avait-il mal entendu? Le jeune homme lâcha le dénommé Andrew et recula jusqu'à s'asseoir sur le lit, perdu. Il remarquait à présent qu'il était très loin de chez lui. Quel chez lui? IL n'en avait plus... Mais ça ne ressemblait pas à son monde. Etait-ce cet homme qui l'avait traîné jusqu'ici? Et pourquoi au juste? Il avait des tonnes de questions à lui poser mais Andrew n'en avait pas fini....

    -"Je suis un bon client, et j'aime donner quelques coups de main pour trouver du personnel de temps à autres. Tu seras bien mieux ici que dans ton monde, crois-moi... Ca faisait un moment que je t'observais.... Tu aurais beaucoup d'avantages à vivre ici tu sais..."

    Il réfléchissait à toute vitesse. Bien entendu, ici il aurait de quoi se nourrir tous les jours, et ce n'est pas comme si quelque chose ou quelqu'un le retenait ailleurs. Mais c'était tellement d'un coup, il ne savait ni quoi dire, ni quoi faire.

    -"Et pourquoi moi? J'ai quoi de spécial pour qu'un type comme toi s'amuse à jouer les passe-muraille pour moi...?

    - ..... Et bien..... Tu me plaisais bien. Et j'ai su convaincre les "hautes autorités" va t-on dire. Je connais un peu ce que tu as derrière toi, je suis sûr que tu dois éprouver une haine sans nom pour les "grands" de ton monde n'est-ce pas? On pourrait s'entendre tu sais... On pourrait...

    -Stop. Arrêtez..."

    Le jeune homme fronça les sourcils et griffa le haut de sa tête. Cette situation ne lui plaisait pas du tout....

    -----

    Les explications ne se firent pas attendre. Et aussi étranges puissent-elles être, le brun ne paru pas le moins du monde étonné, et, à la grande surprise d'Andrew, partit dans un épouvantable fou rire. Il avait raison! Il avait toujours eu raison! Si son adoré n'était pas mort, il était certainement en sécurité dans l'un de ces mondes! Dans son monde à lui peut-être, allez savoir.... Dans tous les cas, plus personne ne l'y trouverait, plus personne ne pourrait s'en prendre à lui. A présent il était lové dans un cocon ou aucune souffrance n'avait sa place, et c'était tout ce qui importait à Silver. Lui aussi avait trouvé sa place, pour le moment... Si cette saletée de monde en avait fini avec lui, en voir un autre ne pouvait que lui remettre les idées en place... Jusqu'à ce qu'il en ai marre en tout cas. Après il aviserait.... Tant qu'il avait de quoi manger il n'allait pas se plaindre.

    Enfin.... Ca c'était juste avant qu'on comprène qu'il avait un "potentiel magique", comme ils disaient. Bon oui ça lui était déjà arrivé de faire des rêves bizarres et alors? Mais pourquoi bon sang?! Pourquoi lui? Il n'avait rien demandé... Enfin dans un sens ça lui était égale. Même si voir ceux qu'on appellait "maître" le zieuter de temps à autre l'agaçait au plus au point. Qu'est-ce qu'ils croyaient? Qu'il allait gentiment obéïr à l'un d'eux pour ne pas se sentir trop seul? Et puis quoi encore... Il tenait à sa liberté et il n'avait pas tellement envie de leur faire plaisir. Andrew venait l'ennuyer deux fois plus souvent depuis qu'il avait appris la nouvelle. Il manigançait certainement quelque chose mais Silver ne comptait pas aller dans son sens et préférait l'envoyer pêtre à chaque tentatives d'approche. Il ne lui devait absolument rien. Leur guerre stupide c'était leur problème, pas le sien. Ils se passeraient de ses services et point final!

    A présent, Silver vit à l'Ambroise et y a son petit quotidien. Il ne s'est encore attaché à personne et préfère regardé le déroulement des évènements de loin. Il n'est pas très apprécié de ses collègues à cause de son franc parlé et de son caractère pour le moins invivable. Sa beauté ambiguë et ses longs cheveux de jais en font pourtant une personne très appréciée des clients. Lorsqu'il le veut bien, car on a beau essayer de faire preuve d'autorité avec lui, il n'en fait qu'à sa tête et accepte les clients uniquement lorsqu'il est disposé. Toutes ces histoires d'âmes, de maîtres et de clefs semblent lui passer par-dessus la tête mais il reste néanmoins à l'affut d'un quelconque bouleversement. En outre, Silver est quelqu'un de terriblement seul qui ne désire pourtant aucune compagnie à ses côté. Peut-être a t-il peur de perdre à nouveau une personne aimée, personne ne le sait. Pour l'heure, Silver attend, allongé sur son canapé de velours pourpre, un jambe ballante dans le vide. Négligé, mais pourtant tellement désirable, il se retourne vers vous avec un charmant sourire, l'oeil vif, une mèche d'ébène coule le long de son épaule. Son destin est entre vos mains. Il en a conscience. Mais il préfère faire comme si de rien était.


Les Centaures n'existent pas...
Il n'y en a pas à Londres...


Q'était-ce alors?

  • Vrai nom ou pseudo : Voodoo Child. (Nom d'auteur.)
  • Age : Ahah....
  • Auteur de l'avatar : Aoshiki. Mais je l'ai modifié.
  • Comment tu as découvert ce forum ? Top-site.... Je crois...
  • Et tu en penses quoi dis ? Ben j'aime bien le principe, le design simple et efficace, bref, tout, je suis sous le charme, j'ai même déjà envie de rp avec certaines personnes... *smile*
  • Un commentaire ? Bon, oui, je sais: "encore un vampire", oui bon, j'inove pas mais j'aime pas les vampires non plus, je considère pas Silver comme un vampire d'ailleurs. Ma fiche est pas terrible mais je préfère tout donner dans les rp... Sinon à part ça je ne mords pas. Enfin peut-être un peu... Bââââh~
  • Code :[validé by Annie].... Pas juste, ça me casse mon jingle....



Dernière édition par Silver SilentCry le Lun 22 Aoû - 19:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annie Duboiseavatarprofil +
MessageSujet: Re: Silver SilentCry, la chèvre de l'apocalypse. *tintintin* Lun 22 Aoû - 13:06

Bonjour Silver ^^

Tout d’abord, laisse moi te dire que je te souhaite la bienvenue et que je suis heureuse de te voir parmi nous ^o^. J’espère également que tu passeras de bons moments en notre compagnie.
On va pouvoir commencer la correction de ta fiche, mais elle me semble pas mal du tout. Peut-être quelques petites erreurs mais rien de plus.


Un petit point sur ta race de vampire tout d’abord. Je n’ai rien contre le fait que tu sois vampire ne t’inquiète pas. Mais j’ai vu également que tu étais une clef de Neverland. Là, je dois te dire que cela me fait hésiter. Je tenais à ce que les races de chaque monde soient bien distinctes et je voulais respecter les races de chaque livre. Or, à Neverland, il n’y a que des fées, des sirènes etc… Les vampires sont associés au monde de Nightmare ou bien les enfers, ce qui me semblait judicieux. Bien sur, au cours du RP tu pourras toujours devenir une clef de Neverland (Peter en serait ravi j’en suis sûre 8D).


Je n’ai rien à dire sur la description physique, qui, somme toute me semble vraiment. J’entrevois déjà ton personnage et le caractère possible qu’il a. J’aime beaucoup.


J’aime beaucoup le caractère de ton personnage. Il est clair, accessible. Tu rends vivant ton personnage et c’est cela que j’aime beaucoup. Je ne vais pas m’étendre là-dessus parce que j’ai vraiment beaucoup de compliments à te faire XD.


Ton passé n’est pas très clair, mais à chaque phrases ça s’éclaircit quelque peu. J’ai quand même quelques petites questions à te poser.

Tu parles du cousin de Silver qui est mort dans un incendie j’ai cru comprendre. Mais le rouquin me rappelle vraiment Peter Pan. Alors peut-être que je me trompe, c’est pour ça que je te demande de m’éclairer là-dessus.

Ensuite, j’aimerai savoir ou est-ce que l’action se situe, de quelle ville tu parles puisque cela me semble important de le savoir. Si cette ville se situe sur terre ou dans un autre monde également.

Bon, je vais aussi te poser des questions sur la condition de vampire de ton personnage. Tu n’expliques pas comment il est devenu vampire. Est-ce par un autre vampire, comme dans les romans d’Anne Rice ? Ou bien c’est génétique ? Et aussi, comment il a pût résister à la faim s’il était enfermé dans une cave pendant plusieurs semaines s’il ne pouvait se nourrir ? Ou peut-être qu’il a été transformé en vampire pendant cette période ? Bref, il faudrait que tu penses à éclaircir ce point-ci, pour plus de compréhension.

Enfin, je me dis qu’un vampire sur terre ne serait pas cohérent. Alors peut-être qu’il vient d’un autre monde mais alors comment arrive t-il gentiment à Londres ? J’aimerai que tu arranges cette partie de l’histoire pour plus de compréhension. Tu peux aussi dire que ta famille était une famille de vampire, ce qui expliquerait que Silver n’ait pas de créateur, mais alors là, pour garder de la cohérence, il faudrait que ta famille habite dans un autre monde. Comme dit précédemment ils pourraient être originaires des enfers ou bien de Nightmare. Mais alors, tu devras trouver une autre explication pour l’emmener à l’Ambroise et à Londres.

Ensuite, je reviens sur le point de Neverland et du maître. Comment cela se fait-il que tu ne vois pas ton maître beaucoup de fois ? Il faut que tu saches que la relation maître-clef est très fusionnelle et très dangereuse. Le maître choisit ses clefs, peut même en voler aux autres maîtres. En plus, si tu es originaire des enfers ou bien de Nightmare, tu iras avec le maître de ce monde. Sauf si tu t’es fait volé, entre guillemet, par le maître de Neverland. Mais cela, tu peux très bien le faire au cours des RPs que tu feras ^^.


Voilà ce que j’ai trouvé comme petites erreurs de vraisemblance et de contexte. Mais, mis à part ça, c’est une très belle fiche que tu as fais là. J’aime beaucoup ta manière d’écrire et ton personnage est très vivant. Vraiment, je te félicite.

Sinon, je voulais savoir, je connais un forum du nom de Voodoo Child, est-ce de là que tu viens ? (j’adore ce forum *_*, et c’est juste une petite curiosité de ma part, si tu ne veux pas répondre tu en as tout à fait le droit ^o^).

Et dernière petite chose. Le code a changé, ce n’est plus butterfly mais un autre.

Et sinon, je me répète, mais je suis heureuse de t’accueillir parmi nous et j’espère que la correction de ta fiche ne te découragera pas.
Et j'ai hâte de te voir RP également chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silver SilentCryavatarprofil +
MessageSujet: Re: Silver SilentCry, la chèvre de l'apocalypse. *tintintin* Lun 22 Aoû - 15:09

Merci beaucoup de ton accueil, ça fait plaisir à voir.

Je m'excuse pour le code, j'ai commencé ma fiche juste avant que le forum se mette en pause (oui oui ça fait trois jours que je trépigne devant mon pc... *sbim*)

Je me doutais un peu de tout ça. Je suis navrée que ma fiche ne soit pas très claire, j'en suis consciente mais je tenait à démarrer par l'incendie et non par la naissance de Silver. Pour la petite histoire, il est vampire de naissance par son père qui a mis sa mère (humaine) enceinte et a disparu peu après, elle est morte pendant l'accouchement puisque.... Ben un vampire quand ça nait ça.... Ca mange de l'intérieur quoi... *tousse* Il a été adopté par sa tente et son oncle peu après.

Non, son cousin n'a rieeeen à voir avec Peter, on en est même loin XD C'était un gamin (ou gamine on sait pas trop...)qui ne parlait pas et qui était vu comme une sorcière par les habitants de village pommé de la campagne anglaise où il vivait. Ils l'ont brûlé pour cette dernière raison mais l'église a pris feu en même temps avec pas mal d'habitants à l'intérieur. Mais d'après Silver, son esprit serait "parti ailleurs"

(Ah, et j'aime pas trop Ann Rice, j'ai beaucoup plus d'affection pour les "vampires" de Poppy Z Brite qui ne sont pas vraiment des vampires, enfin c'est comme ça qu'on les appelent, comme Silver X)

S'il a réussi à se nourrir enfermé dans le grenier, c'est grâce à des rats, pareil dans l'entrepôt, mais ça ne suffit pas à l'apaiser bien longtemps.

Pour ce qui est du maître, et bien, Silver le voit oui, mais il reste à l'écart parce que "sa tête ne lui revient pas". S'il vient lui parler, disons qu'il répondra par des "Nnh" tant que ça reste dans le cadre de la recherche des âmes ect... Après s'il vient lui faire des remontrances, ça peut vite partir dans de la brutalité de la part de Silver. Voilà pourquoi il a tendance à rester dans son coin. Mais j'ai l'intention de faire évoluer un peu ça, si Peter le permet bien entendu.

Je tiens à ce qu'il reste vampire puisque ça constitue en grande partie le malaise de vivre de la bête ici présente *montre Silver*. Après ben... Je peux aussi en faire une clef libre et rencontrer Peter (toujours s'il veut...) plus tard même si j'avoue que ça me plait moins, si ça ne te dérange pas j'aimerais bien en parler un peu avec toi, mais tu as peut-être des choses à faire, pas envie d'embêter le monde '_'.

(Pour Voodoo Child, non ça vient vraiment de la chanson de base, mais je connais aussi le forum oui. C'est juste que j'ai une passion pour la Nouvelle Orléans et le Voodoo X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Panavatarprofil +
MessageSujet: Re: Silver SilentCry, la chèvre de l'apocalypse. *tintintin* Lun 22 Aoû - 15:23

Duboise a raison pour une fois (non ce n'est pas une illusion d'optique Annie, j'ai décidé que Peter allait rendre la vie dur à la tite Annie, faudra se planifier un topic un de ces jours XD).

Une nouvelle clé Smile. T'es un courageux Silver. Pas peur ni rien, c'est bien. Faut pas être tremblant du genou pour être à Neverland, surtout qu'on met le boxon partout XD.

Attends attends, le truc de clé libre... ok mais je previens tout le monde SILVER C'EST MA CLE! Je vais le marquer au fer rouge ou un truc dans le genre.

Le voodoo? Vous êtes tous fadasses dans ce forum ^^ (pas taper Duboise, c'est un compliment *coughcough* je t'assure).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annie Duboiseavatarprofil +
MessageSujet: Re: Silver SilentCry, la chèvre de l'apocalypse. *tintintin* Lun 22 Aoû - 15:49

(J'ai tellement envie de répondre à Peter sur ce topic, mais c'est mal donc je vais le faire dans le flood 8D).

En tout cas, merci des compliments Silver ^o^. Ca m'a drôlement touché le fait que tu as attendu pendant trois jours. En tout cas, j'avais peur que mes corrections soient mal prises, donc je suis heureuse de voir que ce n'est pas le cas.

Pour ce qui est du vampire, je ne suis pas sûre que ça soit bien qu'il vienne de terre. Vu qu'il y a des mondes, peut-être serait-il plus judicieux de mettre les vampires à leur place, donc dans un monde tel que les enfers ou bien Nightmare. Je m'excuse pour mon côté têtue. D'ailleurs, les races arriveront bientôt dans l'encyclopédie.

Ensuite, ça serait bien si tu pouvais mettre toutes tes explications dans ton histoire. Quelques petites phrases pour que les membres puissent eux aussi s'y retrouver ^^.

Pour ce qui est du maître je suis aussi sceptique... Et l'idée de la clef libre me ravit plus je dois dire (non je ne veux pas embêter Peter 8D). Et comme ça, ça te laissera et lui laissera la possibilité de te prendre comme clef pendant les RPs. Qu'est-ce que tu en dis ? Et non, tu ne me déranges pas, si tu veux en parler, je suis très accessible, sur la CB ou bien par MP comme tu veux.

Et sinon c'est tout je crois. Ah ! Et le nouveau code il faut que tu le trouves aussi.

Sinon, tu es bientôt prêt à la validation \ô/.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silver SilentCryavatarprofil +
MessageSujet: Re: Silver SilentCry, la chèvre de l'apocalypse. *tintintin* Lun 22 Aoû - 19:50

Fiche éditée. J'espère que ça ira cette fois. Je suis un peu à la masse à cause de la chaleur alors j'ai peut-être oublié deux ou trois petits trucs. Mais j'ai essayé d'éclaircir les choses avec cet abru... Avec le passage de Andrew. Je pense développer ça dans les rp.

Merci de ta patience Annie j'espère que cette fois c'est la bonne. (Enfin jamais deux sans trois, ne crions pas victoire trop vite...)Je te souhaite bon courage, j'ai surtout changé beaucoup de phrases et rajouté certaines choses, donc il faut relire. Je suis désolée.

Maintenant ben je vais aller mourir dans un coin je crois... *fond*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annie Duboiseavatarprofil +
MessageSujet: Re: Silver SilentCry, la chèvre de l'apocalypse. *tintintin* Lun 22 Aoû - 20:20

Tout me semble parfait ^o^. Vraiment là je n'ai rien à dire de plus donc je te valide sur le champ.

Donc te voilà clef libre. Et donc tu peux faire ton journal intime, faire ton topic de relation et bien sur RP, flooder, t'amuser comme il se doit ^o^.

Je t'ajoute ton rang et ta couleur à l'instant ^o^.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsoriséprofil +
MessageSujet: Re: Silver SilentCry, la chèvre de l'apocalypse. *tintintin*

Revenir en haut Aller en bas

Silver SilentCry, la chèvre de l'apocalypse. *tintintin*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les portes s'ouvrent :: Viens te présenter aux autres :: Fiches validées-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit