Arielle Spencer



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Arielle Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Arielle Spenceravatarprofil +
MessageSujet: Arielle Spencer Mer 18 Mai - 19:54


Si tu veux rentrer à l'Ambroise,
va falloir me dire qui tu es...


Identité

  • Nom : Spencer.
  • Prénom : Arielle.
  • Âge : 22 ans.
  • Origine (s) : Terre.
  • Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
  • Métier : Hôtesse d'accueil à l'Ambroise.
  • Fonction : Travailleuse.

  • Pouvoir : Bouarf... Arielle a une mémoire d'éléphant?


Tourne toi un peu, pour voir,
que je sache à quoi tu ressembles...


Physique

« Quand on voit Arielle, c’est qu’on a déjà les yeux éblouis par sa chevelure blonde. Les milliers d’épis de blé qui tombent en mèches éparses sur ses épaules sont comme des tournesols. Ce sont des électrons libres, aux reflets multiples et changeants, se courbant selon leur gré ou celui du vent. C’est une touffe de cheveux épaisse et dorée, comme un soleil. Ils touchent les reins, les effleurent doucement. Parfois, Arielle se plaint, dit qu’elle a « trop chaud », qu’elle en a marre. Mais au fond, elle n’attend qu’une chose : qu’on lui dise qu’elle est belle, et qu’on la désire. D’autre fois elle se prend le visage entre les mains et prend une moue mi-sérieuse mi-triste, se lamentant de son visage « tellement ordinaire ». Mais là encore, elle ne souffre que d’un manque de confiance en soi injustifié. Son visage n’a rien d’ordinaire dans le sens où il l’est complètement. C’est un charme classique, une aura sage qu’elle possède. Ses traits ne sont ni fins, ni épais. Sa mine boudeuse est la seule chose expressive de l’ovale de sa figure. Elle n’a pas de bosse sur le nez, pas de yeux en amande, de sourcils bien dessinés, de cils étonnamment longs, de lèvres joliment pulpeuses. Il est très dur de donner un adjectif qualificatif à toute chose se trouvant sur sa petite tête. Elle a le teint mat, uniforme, pas de rose aux joues, de mauve autour des yeux. Elle n’a que sa masse de cheveux comme caractéristique physique et je trouve ça bien suffisant. »

Un confident de la jeune femme.

« Si on demande à un homme ce qu’il regarde en premier lieu chez une femme, ne vous étonnez pas s’il vous répond « les yeux » ou « le visage ». Il est normal qu’un homme soit poli et courtois et si ça n’était pas le cas, je suppose que vous seriez franchement offensé. Maintenant que les choses sont dites, je peux vous parlez franchement : ce que je regarde chez une femme la première fois que je la vois, ce sont ses attributs… féminins. La femme se penche, et qu’importe le sens vers lequel elle se penche, il y a toujours une chose strictement féminine à voir. Mais je dois vous dire que, même si je l’avoue, Arielle se penchait beaucoup plus que la moyenne, sans avoir de fabuleuses courbes, je n’ai pas baissé les yeux. Malgré moi, sans doute, j’ai trouvé sa tignasse plus intéressante. Mes yeux sont restés bloqués sur eux, le temps qu’on vienne me chercher. Je n’ai même pas eu le temps de lui parler. »

Un client de l’Ambroise.

Et puis parle moi un peu de toi,
pour que je te connaisse mieux...


Psychologie

« On pourrait croire que c’était une gamine attachante, mais elle ne le restait pas longtemps. Sûrement que sa crinière de lionne bien lissée y était pour quelque chose. Ensuite, quand on la connaissait mieux, on ne pouvait plus rien remarquer d’autre que sa façon de se tenir. À toujours se donner des airs, vous voyez, ce genre là. Je la trouvais réellement agaçante. Elle a été envoyée en pension. Je ne sais pas si elle va cesser de regarder de haut les gens de sa famille, mais en tout cas, on ne voit plus ses manières et sa démarche de précieuse et elle n’est plus là pour nous reprendre quand on dit des grossièretés. »

Emma, boulangère sur Terre.

« Arielle, Arielle… Franchement, je ne sais pas si vous avez déjà parlé à quelqu’un qui la connaissait, mais moi je la trouvais franchement discrète. Elle avait sans doute une mimique narquoise, parfois, quand on s’y arrête à deux fois. Mais franchement, je la trouvais plutôt mignonne, dans le genre bonne élève, fille bien sous tous rapports. Je ne lui ai jamais franchement parlé. »

Habitant de la Terre.

« C’était ma petite chérie ! Un brin de femme un peu cynique, mais toujours amusante. Elle savait imiter tous les habitants du village ! Je la trouvais un peu désabusée, lasse de son entourage, mais elle a toujours été très aimable à chaque fois qu’elle venait ici. Et elle venait souvent ! On discutait beaucoup, moi-même je viens de la ville et elle semblait étonnée de toutes les anecdotes que je pouvais lui raconter. J’avais l’impression qu’elle avait peur de m’ennuyer. Oh, bien sûr, elle ne m’ennuyait pas du tout ! Elle était charmante, jolie comme un cœur, intéressante et intéressée ! »

Propriétaire d’une librairie sur Terre.

« Ah, j’ai souffert lors de mon accouchement. … Excusez-moi si je tousse. C’est une femme forte, déterminée. Tout le contraire de la jeune femme que j’ai été. J’étais une danseuse étoile, vous savez ! Mais au lieu de suivre la lignée des Spencer, Arielle préfère être un électron libre. Elle est uniquement intéressée par l’argent, vous savez. Ça me fait mal au cœur de dire, ça – excusez-moi si je tousse –, mais ma fille est cupide. Elle ne sera jamais danseuse parce que « ça fait mal aux pieds » et ne fera jamais un travail manuel parce que « regarde les mains de Dimitri, elles sont si laides ! » Et ce pauvre Dimitri, ce pauvre garçon se fait avoir jusqu’au trognon… »

Anna-Lisa Spencer, ancienne danseuse étoile et mère d’Arielle.

Tu me racontes un peu ta vie,
quand même ?


Histoire

« Oui, c’est vrai. C’est moi qui payais ses cours. Elle a été dans un pensionnat de jeunes filles durant un an, mais la fréquence de ses lettres a diminué et j’ai préféré la faire revenir. Je pense qu’elle ne se sentait pas suffisamment entourée et c’est pour cela qu’elle n’écrivait plus. J’avoue avoir été un peu inquiet, d’autant plus que j’avais mon mariage à organiser. Oh ! Avec une fille de boulangère, une vieille fille. Ma sœur sera toujours la première femme dans mon cœur. Quand elle est née, elle était si mignonne ! Un petit bébé gazouillant, toujours souriant. J’ai bien réussi ma vie. Maman va de mal en pis chaque jour un peu plus, mais j’ai bon espoir qu’elle ait fait tout ce qu’elle a voulu faire. Elle a transmit à Elle ses pas de danse, m’a montré comment gérer une famille. Je suis un homme accompli, mais je suis avant tout un frère avenant et bienveillant. Elle est tout pour moi. »

Dimitri, le frère d’Arielle.

« Je n’ai jamais connu le père de cette famille. Je ne sais même pas s’il s’appelle Spencer ou si les enfants portent encore le nom de leur mère. Mais cela signifierait qu’Anna-Lisa ne s’est jamais mariée et, oh mon dieu, les habitants du village seraient choqués d’apprendre qu’elle a eut des enfants illégitimes. Si ça se trouve encore, ces deux enfants ne sont même pas frères et sœurs ! Qui sait ce qu’Anna-Lisa a bien fait dans sa jeunesse. Il me semble qu’elle n’a pas dépassé la quarantaine… »

Un des amants connus d’Anna-Lisa.

« D’accord, je n’ai pas été honnête avec Arielle, mais bon sang, ça n’a pas eu l’air de la déranger que je fréquente sa mère ! N’est-ce pas à elle de s’expliquer ? Comment une fille peut réagir de cette façon ? Comment une fille peut agir avec sa mère de façon si désinvolte à propos d’un sujet aussi grave ? Tout le monde ici a l’air effrayé par cette femme, et sa fille qui devrait se rebeller contre elle l’ignore royalement. Elle a l’air d’être la seule à ne pas être au courant des rumeurs qui planent autour de sa maternelle. Qui est Arielle Spencer, où est-elle née, que veut-elle, qui est son père ? »

Un ancien courtisan d’Arielle et un des amants connus d’Anna-Lisa.

« Pauvre petiote. Son frère est un déséquilibré et sa mère une croqueuse d’homme – il paraîtrait même qu’elle a volé son fiancé ! Elle a l’air d’être la seule personne normale de la famille Spencer. Même physiquement elle ne fait pas le poids. Sa mère est une beauté ténébreuse, aux cheveux noirs et yeux de biche – soit le contraire parfait de notre ingénue blonde – et son frère Dimitri est beau à mourir. Je n’ai accepté de l’épouser que pour ça, et parce que ma mère risquait de mourir de honte si je restais vieille fille pour toujours. Je me demande encore pourquoi Dimitri m’a choisit, alors qu’il pourrait avoir toutes les plus belles filles. Sans doute suis-je la seule à ne pas être dérangée de vivre avec ma belle-sœur. Je ne comprends pas ces personnes qui peuvent casser du sucre sur un dos aussi maigre, et qui possède une si ravissante frimousse. Ma future belle-sœur est un ange, et je l’adore. »

Puella, fiancée de Dimitri.

« Je suis d’accord avec Puella, et c’est pour cette raison que je l’ai demandé en mariage. Je ne peux pas vivre sans ma sœur. »

Dimitri.

« Je commence alors ? … Je m’appelle Arielle Spencer, j’ai vingt-deux ans. J’ai un frère, Dimitri, qui a vingt-six ans. Ma maman c’est Anna-Lisa, et mon papa, Drew. Il travaille dans un autre pays, ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu. Maman est malade, quelque chose dans les bronchites, je crois. Elle tousse beaucoup et n’aime pas trop qu’on l’approche. Je ressemble à mon papa. C’est toujours comme ça, la mère et le fils se ressemblent et le père et la fille se ressemblent. Je suis sûre que papa est blond, je m’en souviens. C’est pour ça que maman est tombée amoureuse de lui, il était comme un soleil. J’ai visité un bordel hier. Un bordel, qu’est-ce que c’est ? Des garçons qui tombent amoureux de filles tous les jours, et qui reviennent les voir. Moi je ne suis là que pour les faire patienter. Je leur sers du thé, de l’alcool parfois, mais je ne le tolère pas trop. Je leur lis le journal, leur raconte un bout de ma vie, quelques anecdotes. Parfois je me sers d’eux pour leur demander si cette robe me va mieux que celle-ci, des choses comme ça. Dimitri ne le sait pas encore, mais je vais emménager à l’Ambroise. Je sens bien que je gêne. Ils ne partent pas en voyage de noce, en lune de miel, lui et Puella. C’est à cause de moi, Dimitri a engagé un précepteur quand j’étais plus jeune, pour m’apprendre des choses inutiles comme savoir que Puella signifie jeune fille en latin, je crois, ou pour savoir monter ces bêtes puantes. Je n’ai pas aimé ce précepteur, mais je faisais semblant, pour Dimitri. Il s’est tellement sacrifié pour nous. Il a le droit de passer du temps, seul avec sa jeune épouse. À l’Ambroise, ils m’ont accepté, ça-y-est. Bon, je m’y perds encore, c’est plus grand que la maison, mais j’ai une chambre et un public pour m’écouter. Ce que j’aime, c’est apprendre un livre par cœur, je le lis quelque fois et ensuite, je le narre. Je sais, à ce jour, imiter les vieilles sorcières, les loups, et les princes. J’ai un peu de mal avec les jolies filles, je n’ai pas trop envie qu’on s’imagine qu’elles me ressemblent. Mais je parle trop non ? Je ne m’éloigne pas du sujet ? »

Arielle.

Allez laisse tomber les masques,
dans la vraie vie, tu es qui ?.


Hors RP

  • Vrai nom ou pseudo : Spent.
  • Age : 22.
  • Auteur de l'avatar (dis quel est l'artiste de ton avatar) : viria13 sur deviantart. D'ailleurs, si quelqu'un se sent de me faire un bel avatar!
  • Comment tu as découvert ce forum ? Disneymania X)
  • Et tu en penses quoi dis ? Tip-top!
  • Un commentaire ? Nope.
  • Code : Validé by Lilice ♥


Dernière édition par Arielle Spencer le Jeu 19 Mai - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Panavatarprofil +
MessageSujet: Re: Arielle Spencer Mer 18 Mai - 20:03

Yay bienvenue Arielle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvitéavatarprofil +
MessageSujet: Re: Arielle Spencer Ven 20 Mai - 17:20

Bonjour Arielle ♥ Déjà, bienvenue sur le forum \o/ J'espère que tu te plaira ici o/
Oh °w° Tu viens de Disneymania, je suis contente que la pub que j'ai faite là-bas t'ai fait découvrir le forum o/ Je suis désolée de ne te répondre que maintenant, mais je devais parler de ta fiche avec un autre admin x)

Tout d'abord, ta fiche est fluide, agréable à lire et il y a très peu de fautes, je ne vais pas les citer car ça serait chipoter x) L'histoire tient la route, le physique et la psychologie aussi, je ne voie aucune contradiction, tout est très bien mené. J'aime beaucoup la façon dont tu as présenté les différentes parties, l'originalité est toujours bien dans les fiches =) Ton personnage est attachant et j'ai hâte de voir comment tu vas la faire évoluer dans l'Ambroise.

Il y a juste une phrase qui m'a fait tiquer, je n'ai pas bien saisi cette phrase ôo C'est dans la partie histoire (Dimitri).

Arielle Spencer a écrit:
Elle a transmit à Elle ses pas de danse, m’a montré comment gérer une famille.
Tu as du oublier le « Ari » je pense x) Tu peux le corriger ou reformuler, mais ce n'est pas bien grave.

Je ne vois rien qui puisse m'empêcher de te valider \o/
Je te donne ton groupe et tu va pouvoir faire ton journal ici, ta fiche et demande de lien ici. Tu peux aussi demander un partenaire de rp ici o/

Amuse toi bien ♥

Je vais essayer de te faire un avatar si tu veux x) Contacte moi par mp, si tu veux un avatar avec une autre image ou garder celle-là o/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséprofil +
MessageSujet: Re: Arielle Spencer

Revenir en haut Aller en bas

Arielle Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les portes s'ouvrent :: Viens te présenter aux autres :: Fiches validées-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit