AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Ainsi font, font, font... [Annie-Meadow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Meadow Warrenavatarprofil +
MessageSujet: Ainsi font, font, font... [Annie-Meadow] Lun 31 Jan - 22:27

La Rose

La Verte

Pourquoi prendre une verte, c’est une fille après tout ?

« Mars n’aime pas le rose »


Mars, on s’en fiche ! Il vient prendre le thé tous les jours ici !

C’est vrai Meadow, le plaisir des invités occasionnels passe toujours en premier !

« La Rose alors ! » s’exclame Meadow. « Mars, nous mettons la nappe rose ! »

Le lièvre relève la tête avec vivacité et se met à regarder à droite et à gauche ; le temps de réaliser d’où les paroles ont émané. Il se lève alors d’un bond, plisse les yeux, d’un air mécontent avant de rétorquer :

« Meadow ! D’accord ! Non, c’est non, pas de nappe rose ! C’est lui le chef, c’est lui qui commande ! Mais le rose c’est pour les filles ! Ce n’est pas une fille que l’on invite ? Je croyais moi aussi ! Mais il y a plus de garçons que de filles ici ! Certes mais…

-Mars, elle va bientôt arriver, nous n’avons plus le temps ! »

Sur ces paroles, Meadow court en direction de la cabane en bois chercher une nappe rose. Son empressement trahit son ravissement. Cet après-midi il reçoit une invitée venue d’ailleurs. Et pas n’importe quelle invitée ! Une invitée de marque, de celles que l’on reçoit peu souvent. Parce qu’il n’est pas toujours très judicieux d’inviter les clefs des autres. Mais, elle, elle est de confiance. Elle aime ce que fait Meadow. Et c’est tout à fait normal, leur essence est la même. Elle est de ceux qui aiment s’amuser, de ceux qui jouent avec Meadow. Pourquoi est-ce une clef des Enfers ? Meadow se demande comment le destin a-t-il pu à ce point mal faire son travail. Si légère et si joyeuse, elle n’a aucunement sa place aux Enfers. Et c’est aussi pour cette raison que le chapelier l’invite. Il a envie de lui offrir un peu de bon temps, qu’elle puisse oublier ce qu’elle est, d’où elle vient, ce qu’on lui fait. Qui sait, peut-être aura-t-elle –le temps d’un après-midi – l’illusion d’être comme chez elle ?
Cela tombe bien, les illusions savent très bien qui est leur maître…

Meadow ressort de sa cabane, une nappe rose sous le bras. Ils prendront le thé dans le jardin parce qu’il y a un joli ciel bleu et un grand soleil. Le temps est beau parce que Meadow a décidé qu’il en serait ainsi. Le seigneur dément modèle son monde à sa façon. Et rajoute un service à thé de porcelaine bleue sur la table.

Meadow…

Mad Hatter ?

Meadow !

« Qui y’a-t-il encore ?! »

Le gâteau…

« Le gâteau ?

-Quel gâteau ? Intervient Mars. On a fait un gâteau ? J’aime les gâteaux ! Le sucre ça fait grossir ! Cela tombe bien, je suis bien mince ! Je préfère le sucré au salé ! Qu’importe, tant que cela s’accompagne bien avec le thé ! Mais qui s’occupe du gâteau ? »

La dernière question posée par l’un des bonshommes vivant dans la tête du lièvre de Mars reste quelques instants en suspens avant que chacun des deux camarades –ainsi que leurs habitants respectifs- réalisent soudainement ce qui pourtant se révèle être une évidence. Ils s’étaient répartis les tâches.
Mars devait préparer le thé.
Meadow était chargé de dresser la table.
Loir, quant à lui, avait comme mission de surveiller la cuisson du gâteau.
Seulement, cela fait de longues minutes que Loir, surnommé ainsi parce qu’il s’agit d’un loir, ne s’est pas manifesté. Cela fait plus longtemps en corps que le gâteau était en train de cuire. Le regard des deux compères se croise et tous deux se précipitent au même moment en direction de la cuisine. Mais l’entrée est tellement étroite que tous deux, en voulant s’engouffrer à l’intérieur de la cabane au même moment, tombent en se percutant.

« Aïe ! Même pas mal » s’exclame le lièvre avant de se relever.

Ils parviennent ensuite jusqu’à la cuisine, mais le mal est déjà fait. La pièce est enfumée et le gâteau en train de cramer. Loir, quant à lui, est tranquillement allongé sur une chaise, perdu dans un doux rêve. Meadow court vers le petit four tandis que Mars réveille son ami endormi.

Il est trop cuit ton gâteau

Il va être aussi dur que du béton

Mais il est joli quand même

« De toute façon les amis, nous n’avons plus le temps. Le Chat va bientôt arriver avec mon amie et il vaut mieux un gâteau cramé que pas de gâteau du tout » conclut le chapelier.

Alors le gâteau est amené et déposé sur la table recouverte de la jolie nappe rose. Pour que tout soit parfait, Meadow fait apparaître des oiseaux de toutes les couleurs, qui virevoltent autour de la table. Et lorsqu’il voit le sourire du chat apparaître au loin, il se précipite une fois encore vers la cabane pour en ressortir presque aussitôt, une couronne dans les mains. C’est alors qu’elle arrive enfin…

« Annie ! » crie le chapelier fou, en se précipitant vers son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annie Duboiseavatarprofil +
MessageSujet: Re: Ainsi font, font, font... [Annie-Meadow] Mer 9 Fév - 15:44

La douce rosée du matin. Les bourgeons de fleurs qui se réveillent grâce au soleil. Et l’herbe grasse sous ses pieds. Annie est ravie. Voir tout ce beau paysage. Et puis sentir l’air couler en travers sa gorge, sentir le soleil comme une douce caresse sur sa peau blanche. Annie aime le soleil. Elle aime les couleurs. Mais Annie aime s’amuser. Elle aime ça, plus que tout autre chose. Ce n’est donc pas un hasard si la jeune fille se trouve dans ce paysage rocambolesque. Doucement, ses pieds avancent. Ses orteils se crispent pour se détendre un peu plus. Les fleurs se mettent à s’ouvrir lentement sur son passage. Il n’y a que ce petit coin de paradis à Wonderland. Tant mieux ! Annie ne connais que celui là. Ce petit passage aux allures de jardin d’Eden pour se diriger vers la cabane en bois de Meadow. Les arbres verts et les grosses fleurs. Le ciel bleu et le grand soleil. Et Annie relève son visage et fronce un peu des paupières pour ne pas se faire éblouir. Il fait beau… La jeune fille ne réalise pas qu’elle est dehors, les pieds dans l’herbe. Annie croit que c’est un rêve. Cela fait longtemps qu’elle n’était pas sortie au grand air. Elle ne connaissait que les longs couloirs de la maison close. Elle ne connaissait que la lumière tamisée depuis longtemps. Mais aujourd’hui, elle a réussi à se soustraire de la présence de son maître. Bien sur, elle espère qu’il ne reviendrait pas aujourd’hui et qu’elle pourrait avoir la chance de passer une bonne journée avec Meadow et ses amis. Annie, ayant prit un peu de d’énergie grâce au soleil, se met à danser et à faire des pas chasser. Elle se roule sur l’herbe. Elle est enfin dehors ! Fell Linnus, le chat de Wonderland, le guide de Wonderland la regarde avec son grand sourire. Peut-être serait-ce la seule journée où elle pouvait se permettre de rire et de danser à l’extérieur. Elle n’ose même pas penser aux représailles de son maitre, si celui-ci apprenait qu’elle était allée boire le thé avec un autre maître que lui. Mais comme Annie était désobéissante et qu’elle savait profiter des occasions qui lui étaient donnée… Bref, c’était d’un pas gaie et plein d’entrain qu’elle se dirige avec le sourire dans la petite cabane en bois de Meadow. Tout de suite arrivée, la jeune fille entend la voix grave et un peu enfantine de chapelier fou. Son sourire s’agrandit encore plus.

-« Annie ! »

Oui, Annie adore l’accueil que lui fait Meadow. Même à Ambroise, Annie ne peut s’empêcher de le suivre et de lui parler à chaque fois. Mais aujourd’hui, ce n’est pas pareil. Aujourd’hui, elle pourra vraiment parler sans contrôler ses mots. Car Annie sait que Meadow ne la jugera pas. Elle aime Meadow. Elle aime parler avec lui. Elle aime le voir s’amuser bien que ses jeux peuvent, aux yeux de certains, paraitre un peu… Un peu bizarre. Annie applaudit et cours rejoindre le Mad Hatter. Tout doucement, elle lui fait un bisou sur la joue avant de répondre à son accueil.

-« Meadow ! Je suis heureuse que m’ait invité chez toi… En plus que c’est la première fois… Merci ! »

Pour fêter l’événement, Annie tend un paquet à Meadow. Elle a peur de sa réaction, mais elle pense qu’il va bien aimé. Et puis, de toute façon, un cadeau ne se refuse pas… si ? Annie porte son index sur sa lèvre inférieur et scrute la réaction de Meadow. Mais peut-être était-ce déplacé de lui offrir un caleçon rose avec des cœurs bleus dessus ? Malheureusement, elle n’avait pas pût résister à la tentation. Et puis, Meadow étant Meadow… Un grand joueur comme elle. En total symbiose… Mais non ! Annie est sûre qu’il l’acceptera. Soudain, une odeur sucrée traverse ses narines.

-« Oh Meadow ! Tu as fais un gâteau ? J’adore les gâteaux ! » Dit-elle en courant vers la table du jardin.

Elle est grande. Des petites tasses ses trouvent à plusieurs endroits différents. Et Annie aime beaucoup comment la table est décoré.

-« Meadow ! Tu as très bon gout. J’aime beaucoup ! Et c’est tellement gentil d’avoir préparé une table pour moi. » Dit elle avec le sourire.

Puis son regard se perd. Le jardin est beau. Les rideaux de la cabane en bois sont fermés. Annie est intriguée par cette cabane et se promet qu’après le thé elle ira visiter la maison de Meadow ! Et puis son regard se pose sur les compères de Meadow. Le chat, affalé sur la table et son grand sourire aux lèvres. Toujours. Puis le Loir, affalé sur une chaise qui sommeille en bon Loir. Et Puis Mars. Meadow lui a beaucoup parlé de Mars. Et Annie est heureuse de le rencontrer. Enfin !

-« Je suis très heureuse d’être ici, avec vous tous. Je suis sûre que ça sera une merveilleuse journée que je vais passer avec vous tous. »

En disant cela, la jeune blonde ouvre ses bras vers le ciel comme pour remercier une force venue d’ailleurs. Annie se retourne alors vers le chapelier et son grand chapeau et lui prend la main pour le guider jusqu’à la table. Puis, voulant lancer la conversation et débuter cette journée :

-« Alors Meadow ! Raconte-moi un peu ! Un peu… J’ai envie de discuter avec toi ! Et avec tes amis aussi ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvitéavatarprofil +
MessageSujet: Re: Ainsi font, font, font... [Annie-Meadow] Ven 22 Juil - 16:25

Clic clic

Quelle idée, mais franchement quelle idée ils avaient eu là...

S'occuper de la cuisson du gâteau, rien d'actif, qu'est ce qu'il se devait de faire ?? Attendre simplement ! Ça c'était un travail comme il les aimait, simple, clair, et limpide comme de l'eau de roche ! Ses deux compères eux devaient s'activer, aller chercher la nappe, tout mettre en place pour leur invitée. Lui ce qu'il détestait par dessus tout c'était d'avoir la moindre petite goutte de sueur perler sur son front.


Il s'était donc assis, tant qu'à faire, autant ne pas rester debout et se fatiguer pour rien ! D'autant plus que ce bougre de gâteau n'allait pas s'enfuir de sa prison dorée ! Le veinard, dans une pièce chauffée et même avec l'électricité, que demander de plus, c'était un peu une sorte de sauna miniature en fait. Et le temps passait petit à petit, ses deux compères étaient sortis de la pièce pour s'affairer à d'autres taches en vue d'accueillir la femme... La femme, c'était qui déjà...


Il se gratta le menton en réfléchissant, tout compte fait il avait beau chercher, il ne se souvenait pas un seul instant d'avoir déjà entendu son nom, peut être simplement qu'il n'avait jamais fait attention à cela. Mais si ses deux amis l'invitaient... Enfin si Meadow l'invitait, c'est qu'il avait une bonne raison. Enfin peut être était ce cette fille qui s'était invitée tout simplement. La pièce s'embaumait petit à petit de la douce odeur du gâteau, ce qui avait le don d'apaiser ses pensées et mettre l'eau à la bouche du jeune Loir.


S'adossant, non s'affalant sur la chaise, ses yeux finirent par se fermer, bercé par les murmures des oiseaux et des froissements des feuilles de la belle forêt
qu'il avait l'habitude de parcourir pour trouver le meilleur coin possible pour dormir. Le voilà qu'il partait tranquillement au calme dans la cabane de Meadow, dans le pays merveilleux de ses rêves. Ce pays n'était pas bien différent de Wonderland, de la nature à perte de vue, quelques animaux par ci par là, ces animaux n'avaient aucune crainte alors qu'il s'avançait vers eux, suivi de près par son ami le pain d'épice... Bah oui vous croyiez quoi ? Avec les odeurs de gâteau qui embaument la pièce, il allait y avoir obligatoirement une friandise à ses cotés...


Il fut néanmoins extirpé de ce doux rêve par son ami Mars. Reprenant ses esprits petit à petit.


Il est trop cuit ton gâteau


Il va être aussi dur que du béton


Mais il est joli quand même



Oups
le gâteau ! Bon... Faire profil bas, de toute façon c'était leur faute, ils savaient pertinemment qu'il était du genre à s'endormir en toute situation... Son ami Meadow ne perdit tout de même pas le nord et continua de préparer la petite fête ou simplement le repas qu'il organisait pour son invitée. Et elle semblait arriver d'ailleurs avec le chat, toujours souriant celui là d'ailleurs à y penser il ne l'avait jamais vu autrement qu'avec le sourire. Il se releva de sa chaise en offrant un chaleureux sourire à Mars, puis suivit de quelques pas derrière Meadow qui accueillait celle qui répondait au nom de Annie Duboise.



Lorsqu'il l'aperçut il lui afficha un large sourire, enfin de la visite ! Il ne voulait pas se mêler à tout cela. La petite, enfin elle devait avoir son âge probablement, était bavarde, et sa voix était douce. Pieds nus dans l'herbe fine et fraiche, il s'avança à leur suite vers la table, écoutant religieusement tout ce que pouvait dire la jeune fille, toutes les paroles qui pouvaient sortir de ce monde et lui ouvrir l'imaginaire d'un ailleurs qui saurait embellir son imaginaire dans lequel il passait le plus grand de son temps.

Revenir en haut Aller en bas
Marsavatarprofil +
MessageSujet: Re: Ainsi font, font, font... [Annie-Meadow] Ven 2 Sep - 14:22

Le gâteau ! Tout est perdu ! Non, non, capitaine ! Restez avec nous !

« De toute façon les amis, nous n’avons plus le temps. Le Chat va bientôt arriver avec mon amie et il vaut mieux un gâteau cramé que pas de gâteau du tout.

- Le chat ? Ha non alors ! Je ne veux pas voir ses crocs énormes de bouffeur de lièvre ! Pleutre ! J'ai honte pour nous ! Regardez plutôt, elle arrive !! »


Et tandis que Meadow s'élance, Mars reste un peu en retrait. C'est que, tout de même, malgré qu'on lui a beaucoup parlé d'Annie, il se méfie un peu parce qu'elle vient d'Ambroise. Ben voyons, c'est de notoriété publique qu'il aime pas la maison ! Alors il la détaille, cette jeune fille. Des yeux souriants, un sourire adorable, le tout avec une bouille d'ange tout droit arrivé du paradis. Qui croirait que c'est une clef des Enfers ? Ha d'accord, elle est habillée en rose, et ça, c'est moche le rose. Le rose, c'est pour les filles. Mais Annie, c'est une fille, il n'y a pas de doute, alors finalement, ça lui va bien.

« Annie-la, quel plaisir de te voir ici. Meadow-wa nous a teeellement parlé de toi ! Comment est-ce, Ambroise ? C'est affreux ! Je le savais ! Mais voyons laissons la arriver... »

Alors Mars tire une chaise pour que la blondinette puisse s'installer. Et comme il n'est pas capable de terminer quelque chose quand il l'a commencée, il repose le siège pour agiter les bras devant l'infâme sourire qui les dévisage.

« File ! Toi, on ne t'aime pas ! Regarde comme il est mignon... Bon un petit câlin mais c'est le dernier. »

Ca, c'est la faute à Teddy. Ce foutu gamin se laisse toujours attendrir par les bestioles. Pour une fois, ce n'est pas Terence que ça agace, mais Séraphin. Le lièvre ne veut pas de chasseur sur son territoire. Et surtout, ce qu'il ne veut pas, c'est se faire manger ! Les gâteaux, c'est bon, les lièvres, non ! Du coup, Mars se penche pour grattouiller le chat entre les oreilles... juste avant de le pousser de la table d'un coup de coude bien senti.

Le thé ! Bon sang mais n'oublions pas le thé !!! Ca, c'était son travail et il ne l'avait pas oublié. Tout était prêt... à l'intérieur. Alors Mars se précipite à nouveau dans la cabane. Il se munit très vite d'un plateau et se met à chercher les tasses. Les tasses ! Où sont-elles ? Mais non, elle sont déjà dehors. Aujourd'hui, il est tête en l'air. Il n'a pas l'habitude de recevoir des gens qui ne viennent pas du même monde que lui. Finalement, il échange son chapeau contre un haut de forme blanc. Se déguiser, c'est quelque chose dont il a l'habitude et ça le rassure.

Mars réapparait donc dans le jardin chargé dans la main droite d'une grande théière emplie d'eau chaude. Dans sa paume gauche est posée en équilibre une boîte compartimentée emplie de sachets d'infusions diverses et variées. Il a trié tout ça tout à l'heure et il faut qu'il l'explique aux autres. Vous verrez, la logique n'est pas apparente, mais lorsqu'on sait comment elle a été établie, on peut comprendre, parfois.


« Je les ai soigneusement classés par couleur de boîte. Vers la gauche, c'était les couleurs de plus en plus froides. Et vers la droite, c'était les couleurs de plus en plus chaudes. Ha, bien sur, les sachets n'étaient pas de la même couleur que leur boîte... Parfois ils étaient même différents dans la même boîte. Je suis sur qu'on me les a mélangés. Mais c'est mieux ! Ca fait de jolies couleurs, vous ne trouvez pas ? Normalement, je les classe par forme du sachet, mais je me suis dit que vous préfèreriez sans doute quelque chose de plus clair. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsoriséprofil +
MessageSujet: Re: Ainsi font, font, font... [Annie-Meadow]

Revenir en haut Aller en bas

Ainsi font, font, font... [Annie-Meadow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les territoires inconnus :: Wonderland :: La cabane en bois-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Univers connus